La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Taxe de séjour touristique : quels sont les tarifs ?

Vérifié le 01 janvier 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de l'économie

Les communes touristiques ou les EPCI à vocation touristique peuvent appliquer une taxe de séjour au réel (due par les résidents occasionnels) ou au forfait (due par les logeurs ou hôteliers qui la font payer à leur client). Les critères de la taxe sont fixées par une délibération du conseil municipal ou de l'organe délibérant de l'EPCI. Exemples : période de perception (dates de la saison touristique), tarifs applicables selon la catégorie de l'hébergement.

Commune et EPCI concernés

Une commune touristique ou un EPCI à vocation touristique peut décider d'appliquer 

  • soit une taxe de séjour au réel, qui est prélevée par personne hébergée,
  • soit une taxe de séjour au forfait, qui est prélevée par hébergement touristique.

Les caractéristiques de la taxe (dates de la saison touristique durant laquelle la taxe s'applique, tarif qui s'applique selon le type d'hébergement ...) sont fixés par le conseil municipal de la commune ou l'organe délibérant de l'EPCI.

Le tarif décidé par la commune ou l'EPCI est encadré par un tarif minimum et un tarif maximum actualisés chaque année.

Taxe additionnelle

Le conseil départemental peut décider, par délibération, de percevoir une taxe additionnelle de 10 % à la taxe de séjour mise en place au niveau communal ou intercommunal.

La taxe additionnelle sert à financer les dépenses liées à l'accueil et à la promotion touristique du territoire sur lequel elle est prélevée.

La taxe additionnelle est inclue dans la taxe de séjour à payer.

Elle est reversée par la commune au département.

En Île-de-France, une taxe additionnelle régionale augmente de 15 % le tarif de la taxe de séjour (forfaitaire ou non) perçue par les communes et leurs groupements.

Taux d'abattement sur la capacité d'accueil maximale

Le nombre d'unités de capacité d'accueil de l'hébergement peut faire l'objet d'un abattement.

Cet abattement est décidé par la commune ou l'EPCI.

Le taux d'abattement doit être compris entre 10 % et 80 %.

Les tarifs de la taxe de séjour au réel (par personne) et de la taxe de séjour forfaitaire (par unité de capacité d'accueil) doivent être décidés par la commune ou l'EPCI avant le début de la période de perception (correspondant à la saison touristique) dans le respect de tarifs minimum et maximum.

Grille tarifaire applicable

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Palace

Barème de la taxe de séjour pour un palace

Tarif minimum

Tarif maximum

0,70 €

4,10 €

  A savoir : après la 1re année d'application, ces limites de tarif sont actualisées chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, de l'avant-dernière année.

Hôtel ou résidence de tourisme ou meublé de tourisme

Barème de la taxe de séjour pour un hôtel, une résidence de tourisme ou un meublé de tourisme

Hôtel

ou résidence de tourisme ou meublé de tourisme

Tarif minimum

Tarif maximum

Classé 5 étoiles

0,70 €

3 €

Classé 4 étoiles

0,70 €

2,30 €

Classé 3 étoiles

0,50 €

1,50 €

Classé 2 étoiles

0,30 €

0,90 €

Classé 1 étoile

0,20 €

0,80 €

  A savoir : après la 1re année d'application, ces limites de tarif sont actualisées chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, de l'avant-dernière année.

Village de vacances

Barème de la taxe de séjour pour un village de vacances

Village de vacances

Tarif minimum

Tarif maximum

Classé 4 ou 5 étoiles

0,30 €

0,90 €

Classé 1 ou 2 ou 3 étoiles

0,20 €

0,80 €

  A savoir : après la 1re année d'application, ces limites de tarif sont actualisées chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, de l'avant-dernière année.

Chambre d'hôtes

Barème de la taxe de séjour pour une chambre d'hôtes

Tarif minimum

Tarif maximum

0,20 €

0,80 €

  A savoir : après la 1re année d'application, ces limites de tarif sont actualisées chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, de l'avant-dernière année.

Terrain de camping ou de caravanage

Barème de la taxe de séjour pour un terrain de camping ou de caravanage

Terrain de camping

ou de caravanage

Tarif minimum

Tarif maximum

Classé 3 ou 4 ou 5 étoiles

0,20 €

0,60 €

Classé 1 ou 2 étoiles

0,20 €

  A savoir : après la 1re année d'application, ces limites de tarif sont actualisées chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, de l'avant-dernière année.

Port de plaisance

Le tarif applicable est de 0,20 €.

  A savoir : après la 1re année d'application, cette limite de tarif est actualisée chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, de l'avant-dernière année.

Hébergement en attente de classement ou sans classement (sauf hébergement de plein air)

Barème taxe de séjour applicable en 2020

Taux minimum

Taux maximum

1 %

5 %

Le taux décidé s'applique par personne et par nuitée dans la limite du plus bas des 2 tarifs suivants :

  • Tarif le plus élevé adopté par la collectivité
  • Tarif maximum applicable aux hôtels 4 étoiles (2,30 €)
Calcul de la taxe de séjour au réel

Pour calculer les montants de la taxe de séjour au réel dus, il faut multiplier le tarif applicable à chaque catégorie d'hébergement par le nombre de nuitées constaté, puis par le nombre de personnes imposables.

Exemple :

La taxe collectée pour le séjour de 2 adultes pendant 2 nuits dans un hôtel 2 étoiles est au maximum de : 2 x 2 x 0,90 € = 3,60 €

Calcul de la taxe de séjour au forfait

Pour calculer les montants de la taxe de séjour au forfait dus, il faut multiplier :

  • Tarif applicable à la catégorie de l'hébergement par unité de capacité d'accueil
  • Nombre de nuitées comprises à la fois dans la période d'ouverture de l'hébergement et dans la période de perception de la taxe
  • Capacité d'accueil de l'hébergement

Exemple :

Un hôtel de tourisme a les caractéristiques suivantes :

  • Classé 2 étoiles. Le tarif appliqué par unité de capacité d'accueil est de 0,90 €.
  • Capacité d'accueil maximale de 50 lits. Il bénéficie d'un abattement de 30 %.
  • Ouvert 183 nuitées pendant la période de perception de la taxe de séjour.

Le calcul s'effectue ainsi :

  • Capacité d'accueil après abattement : 50 - 30 % = (50 - (50 x 30)/100) = 50 - 15 = 35
  • Taxe de séjour forfaitaire par an : 0,90 € x 35 x 183 = 5 764,50 € par an.

Tarifs de la taxe de séjour par commune

Ministère chargé des finances

Cette page vous a t-elle été utile ?