Aides à l'embauche d'une personne en contrat de professionnalisation

Vérifié le 27 août 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Un employeur peut bénéficier de différentes aides pour l'embauche d'une personne en contrat en professionnalisation. Il peut s'agir d'une aide pour l'embauche soit d'un jeune de moins de 30 ans, soit d'une personne handicapée, soit d'un demandeur d'emploi qui est âgé d'au moins 26 ans ou âgé de plus de 45 ans. Ces aides sont comprises entre 2 000 € et 8 000 €. Elles sont soumises à certaines conditions d'obtention. Les démarches se font auprès de l'Opco de l'employeur (Pôle emploi, Agefiph, etc.).

Quelles entreprises concernées ?

Tout employeur qui cotise à la formation professionnelle continue.

Quelles conditions ?

Toute embauche d'un demandeur d'emploi de 26 ans et plus en contrat de professionnalisation , CDD ou CDI, est concernée par cette aide.

La personne embauchée ne doit pas avoir fait partie de l'entreprise durant les 6 mois avant la signature du contrat.

Le poste occupé ne doit pas avoir fait l'objet d'un licenciement économique dans les 6 mois qui précèdent l'embauche.

Quel montant ?

L'aide s'élève à 2 000 €.

Elle est versée en 2 fois, à condition que le contrat soit toujours en cours d'exécution à la seconde date du versement.

Comment l'obtenir ?

Le formulaire de demande complété et signé doit être envoyé à Pôle emploi services, dans les 3 mois qui suivent le début du contrat.

Demande d'aide à l'embauche d'un demandeur d'emploi en contrat de professionnalisation d'une personne de 26 ans et plus ou d'une personne de plus de 45 ans

Où s’adresser ?
  • Pôle emploi services - Aide à l'embauche

    Pôle emploi services

    TSA 40101

    92891 Nanterre cedex 9

Ce formulaire doit être accompagné des documents suivants :

  • Copie du contrat de professionnalisation (cerfa n°12434) signé par l'employeur et le salarié
  • Justificatif de coordonnées bancaires

Contrat de professionnalisation

Cerfa n° 12434*02 - Ministère chargé du travail
Autre numéro : EJ 20

Quelles entreprises concernées ?

Tout employeur qui cotise à la formation professionnelle continue.

Quelles conditions ?

Toute embauche d'un demandeur d'emploi de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation, CDD ou CDI, est concernée par cette aide.

La personne embauchée ne doit pas avoir fait partie de l'entreprise durant les 6 mois avant la signature du contrat.

Le poste occupé ne doit pas avoir fait l'objet d'un licenciement économique dans les 6 mois qui précèdent l'embauche.

Quel montant ?

L'aide s'élève à 2 000 €.

Elle est versée en 2 fois, à condition que le contrat soit toujours en cours d'exécution à la seconde date du versement.

Comment l'obtenir ?

Le formulaire de demande complété et signé doit être envoyé à Pôle emploi services, dans les 3 mois qui suivent le début du contrat.

Demande d'aide à l'embauche d'un demandeur d'emploi en contrat de professionnalisation d'une personne de 26 ans et plus ou d'une personne de plus de 45 ans

Où s’adresser ?
  • Pôle emploi services - Aide à l'embauche

    Pôle emploi services

    TSA 40101

    92891 Nanterre cedex 9

Ce formulaire doit être accompagné des documents suivants :

  • Copie du contrat de professionnalisation (cerfa n°12434) signé par l'employeur et le salarié
  • Justificatif de coordonnées bancaires

Contrat de professionnalisation

Cerfa n° 12434*02 - Ministère chargé du travail
Autre numéro : EJ 20

L'employeur qui souhaite recruter une personne handicapée en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation peut bénéficier d'une aide si le contrat est d'une durée d'au moins 6 mois et de 24 heures par semaine minimum.

Une exception peut être accordée sur des contrats dont la durée minimale est de 16 heures hebdomadaires.

La demande d'aide se fait en remplissant un formulaire de demande d'intervention à adresser à l'Agefiph :

Où s’adresser ?

Son montant maximum est de 3 000 € pour un contrat d'apprentissage et de 4 000 € pour un contrat de professionnalisation.

L'aide est proportionnelle à la durée du contrat de travail, mais elle commence à partir du 6e mois travaillé.

Cette aide est cumulable avec les autres aides.

Elle est renouvelable en cas de poursuite des études au niveau supérieur.

Elle peut être prolongée en cas de redoublement de classe.

Entreprises concernées

Toute entreprise peut bénéficier de cette aide.

Cependant, si elle compte plus de 250 salariés, elle doit employer 5 % de salariés

Exemple :

Ces 5 % des effectifs peuvent être répartis en 3 % en contrat de professionnalisation, 1 % en contrat d'apprentissage et 1 % en CDI faisant suite à l'un de ces 2 types de contrats (au cours de l'année suivant la fin du contrat).

Ce seuil doit être respecté dans la comptabilité des effectifs de l'entreprise au 31 décembre 2021.

Conditions d'obtention

3 conditions doivent être remplies :

  • Le contrat doit être signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.
  • Le jeune doit avoir moins de 30 ans à date de la signature du contrat.
  • Le diplôme ou le certificat professionnel délivré à la suite du contrat de professionnalisation ne doit pas dépasser le niveau Bac +5.
Montant de l'aide
  • 5 000 € pour l'embauche d'un salarié de moins de 18 ans
  • 8 000 € pour l'embauche d'un salarié de plus de 18 ans
Comment l'obtenir ?

Demande initiale

L'employeur transmet le contrat de professionnalisation conclu à son opérateur de compétences (OPCO).

La liste des OPCO par branches professionnelles permet de trouver celui qui correspond à chaque employeur.

L'OPCO se charge de transmettre au ministère le contrat pour instruction du dossier.

L'Agence de services et de paiement (ASP) envoie une note à l'employeur l'informant de l'acceptation du dossier.

Pour continuer à recevoir l'aide

Une fois la note d'acceptation reçue, l'employeur doit transmettre chaque mois le bulletin de paie du salarié à l'ASP par voie dématérialisée.

Le téléservice permettant à l'employeur de transmettre ce bulletin de paie lui est communiqué par l'ASP au moment de la validation de son dossier.

Une fois ce bulletin de paie reçu, l'aide est versée à l'employeur.

En cas de non-transmission d'un bulletin de salaire mensuel, l'aide est suspendue.

Pour tout renseignement, l'ASP met un numéro d'assistance pour les employeurs :

Où s’adresser ?

    Métropole

    0 820 825 825

    0,15 € la minute + prix d'un appel local

    Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h

    La Réunion et Mayotte

    0 820 90 99 80

    0,15 € la minute + prix d'un appel local

    Lundi, mardi, mercredi, jeudi : 8h à 12h et 13h à 16h

    Vendredi : 8h à12h et de 13h à 15h30

    Guadeloupe, Martinique et Guyane

    0 820 90 12 80

    0,15 € la minute + prix d'un appel local

    Lundi, mardi, jeudi : 7h30 à 12h30 et 14h à 16h30

    Mercredi, vendredi : 7h30 à 12h30

Versement de l'aide

L'aide est versée à l'employeur chaque mois au cours de la 1re année du contrat de professionnalisation.

Si le contrat est un CDD, le paiement des 8 000 € est divisé entre chaque mois.

Exemple :

Si le CDD est de 8 mois, alors vous recevrez 8 000 € / 8 = 1 000 € par mois.

L'aide est versée avant le paiement du salaire mensuel du jeune salarié embauché.

Si le salarié embauché atteint l’âge de 18 ans pendant son contrat, l'employeur recevra l'aide correspondante de 8 000 € à partir du mois suivant sa date d'anniversaire.

Cette page vous a t-elle été utile ?