En brefPrime à la conversion

Chaudières au fioul : mise en place progressive d'une nouvelle aide

Publié le 29 janvier 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Noel - Adobe Stock.com

Vieille chaudière au fioul installée dans un sous-sol

Vous avez une chaudière au fioul, une vieille chaudière au gaz ou un poêle à charbon ? Et vous voulez en changer pour un équipement utilisant des énergies renouvelables ou pour une chaudière au gaz à très haute performance énergétique ? Savez-vous que le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé la mise en place progressive d'une prime à la conversion avec les acteurs du secteur de l'énergie (EDF, Engie...) ?

Le déploiement de cette prime qui doit se traduire par des offres commerciales accessibles à tous de la part des différents acteurs de l'énergie est le résultat d'aménagements de plusieurs dispositifs existants.

Par exemple, pour les ménages ayant des revenus fiscaux annuels inférieurs à 26 923 € (35 510 € en Île-de-France), il est possible de bénéficier des Certificats d'économie d'énergie (CEE) d'un montant de 4 000 € en cas de changement d'une chaudière au fioul, gaz, charbon (hors condensation) en :

  • chaudière biomasse classe 5 ;
  • pompe à chaleur air/eau ou eau/eau ou hybride ;
  • système solaire combiné.

Ces CEE peuvent se cumuler avec les aides du dispositif « Habiter mieux » de l'Agence nationale de l'amélioration de l'habitat (Anah) mais aussi avec le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite).

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction