En brefLa question de la semaine

Comment améliorer votre sécurité sur les réseaux sociaux ?

Publié le 17 octobre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © M.studio - Fotolia.com

La question : « Ma fille vient d'ouvrir un compte sur un réseau social et je suis inquiète pour sa sécurité. Quels conseils puis-je lui donner pour qu'elle apprenne à être vigilante ? »

La réponse de Service-public : « Vous pourrez trouver des conseils utiles pour comprendre et lutter contre les différents dangers sur cybermalveillance.gouv.fr, un site d'assistance et de prévention du risque numérique. Il propose de bonnes pratiques à conseiller à votre enfant. »

La connexion

  • Protégez l'accès à vos comptes et vérifiez régulièrement les connexions
    Pour vous assurer que personne ne puisse utiliser votre compte à votre insu ou usurper votre identité, protégez-en bien l'accès en utilisant des mots de passe différents et suffisamment robustes. Si le service le propose, activez également la double authentification. La plupart des réseaux sociaux offrent des fonctionnalités qui vous permettent de voir les connexions ou sessions actives sur votre compte depuis les différents appareils que vous utilisez. Consultez régulièrement ces informations. Si vous détectez une session ou une connexion inconnue ou que vous n'utilisez plus, déconnectez là. Au moindre doute, changez votre mot de passe.
  • Vérifiez vos paramètres de confidentialité
    Les paramètres de visibilité de vos informations personnelles (numéro de téléphone, adresse email...) et de vos publications sont souvent réglés par défaut et vos données peuvent se trouver partagées avec tous les abonnés du réseau social. Il est généralement possible de restreindre cette visibilité en réglant la configuration de votre compte, afin de garder la maîtrise de ce que les autres utilisateurs voient de vos informations et de vos activités. Vérifiez régulièrement ces paramètres de confidentialité qui peuvent être modifiés sans que vous ne le sachiez.
  • Évitez les ordinateurs et les réseaux wifi publics
    Utiliser un ordinateur en libre accès ou un réseau WiFi public est risqué car ils peuvent être piégés ou contrôlés par un cybercriminel. Vous pouvez vous faire voler votre mot de passe et vous faire pirater votre compte. Évitez, dans la mesure du possible, de renseigner des informations sensibles ou personnelles sur un matériel ou un réseau qui n'est pas le vôtre. Si vous y êtes contraint malgré tout, pensez à bien vous déconnecter de votre compte après utilisation pour empêcher que quelqu'un puisse y accéder après vous.
  • Utilisez en conscience l'authentification avec votre compte de réseau social sur d'autres sites
    Pour s'y connecter, certains sites internet vous proposent d'utiliser votre compte de réseau social. Cette fonctionnalité peut sembler pratique car elle évite de créer un compte et un mot de passe supplémentaires, mais cela signifie que vous communiquez au réseau social des informations sur ce que vous faites sur le site concerné, et que vous allez peut-être lui donner des droits d'accès sur votre compte de réseau social. Si celui-ci était piraté, le cybercriminel pourrait automatiquement accéder à tous les sites en usurpant votre identité. Aussi, avant d'utiliser cette fonctionnalité, ayez bien conscience des risques et vérifiez attentivement les autorisations que vous délivrez.

Les publications

  • Maîtrisez vos publications
    Ne diffusez pas d'informations personnelles ou sensibles qui pourraient être utilisées pour vous nuire. Même dans un cercle restreint, vos publications peuvent vous échapper et être rediffusées ou interprétées au-delà de ce que vous envisagiez.
  • Faites attention à qui vous parlez
    À leur insu, vos amis ou contacts peuvent vous envoyer ou partager des contenus malveillants, surtout s'ils se sont fait pirater leur compte. Par ailleurs, n'envoyez jamais d'argent à quelqu'un sans avoir vérifié son identité au préalable, n'envoyez jamais de photos ou vidéos intimes à des contacts virtuels qui pourraient en profiter pour vous faire chanter, méfiez-vous des jeux-concours, des gains inattendus, ou des bonnes affaires qui peuvent cacher des escroqueries (hameçonnage).
  • Faites preuve de discernement avec les informations publiées
    Certaines informations non vérifiées peuvent être partiellement ou totalement fausses, parfois délibérément. Avec la puissance des réseaux sociaux, elles peuvent avoir de graves conséquences sur les personnes qui en sont victimes. Aussi, avant de considérer ou relayer une information, efforcez-vous d'en vérifier la véracité.

Et aussi

  • Contrôlez les applications tierces
    Certaines applications proposent d'interagir avec votre compte de réseau social. Elles demandent des autorisations qu'il faut examiner avec attention car elles peuvent ainsi avoir accès à vos informations personnelles, contacts, publications, messages privés... Ne les installez que depuis les sites ou magasins d'applications officiels, sinon vous risquez de donner l'accès à votre compte à un programme infecté par un virus. Si elles vous semblent trop intrusives dans les autorisations qu'elles demandent, ne les installez pas. Pensez à les désinstaller ou à en révoquer les droits si vous ne vous en servez plus.
  • Supprimez votre compte si vous ne l'utilisez plus
    Pour éviter que vos informations ne soient récupérées par des tiers ou que votre compte ne soit utilisé à votre insu, notamment pour usurper votre identité, supprimez-le si vous ne l'utilisez plus.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction