Vie-publique.fr

Télésurveillance des examens à distance par les universités : que dit la CNIL ?

Publié le 02 juin 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Have a nice day - stock.adobe.com

Étudiant travaillant sur un dossier avec son ordinateur portable

Les établissements d'enseignement supérieur qui souhaitent mettre en place des dispositifs de télésurveillance pendant les examens à distance doivent notamment respecter le règlement général sur la protection des données (RGPD).

En raison des règles sanitaires adoptées pour faire face à l'épidémie de COVID-19, les établissements d'enseignement sont contraints d'organiser les examens à distance. Certains établissements souhaitent contrôler les étudiants pendant la durée des épreuves par des moyens de télésurveillance. Ces moyens peuvent être très divers : vidéo continue, prises de photographies aléatoires, algorithmes de détection de la fraude, contrôle à distance de l'ordinateur de l'étudiant....

Sur son site internet, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) rappelle les règles que doivent suivre les établissements pour la mise en place de ces dispositifs (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Et aussi

À la une

Publicité

France 2020, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction