La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Zoom

Quelle épargne pour les moins de 18 ans ?

Publié le 23 mars 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Syda Productions - stock.adobe.com

Tirelire cochon tenu dans les mains d'un enfant et d'un adulte

Livret A, livret jeune, compte épargne logement (CEL)... À l'occasion de la semaine de l'éducation financière du 22 au 28 mars 2021, vous pensez peut-être ouvrir un livret d'épargne pour vos enfants, votre neveu ou pour vos petits-enfants ? Mais connaissez-vous les types de livret accessibles aux moins de 18 ans ? Service-Public.fr fait le point.

En matière d'épargne, il est possible d'ouvrir à un mineur :

Comparatif entre les différents types de comptes et livrets d'épargne

Dénomination

Conditions

Plafond

Disponibilité

Intérêts

Cumul

Livret A

1 livret A ou livret du Crédit Mutuel par personne

22 950 €

Fonds disponibles

0,50 % par an

Possible

Livret jeune

- De 12 à 25 ans

- 1 livret jeune par personne

1 600 €

- Fonds disponibles

- Retraits soumis à autorisation avant 16 ans

Au moins 0,50 % par an

Possible

Compte épargne logement (CEL)

Ne pas avoir un autre CEL ou de PEL dans un autre établissement

15 300 €

Fonds au-delà de 300 € disponibles

0,25 % par an + prêt à taux réduit (et prime d’État s'il a été ouvert avant 2018)

Possible, mais si c'est avec un PEL, il doit être souscrit dans la même banque que le CEL

Plan d'épargne logement (PEL)

Ne pas avoir un autre PEL ou CEL dans un autre établissement

61 200 €

Fonds disponibles, mais si retrait dans les deux premières années, les intérêts sont ramenés au taux du CEL.

1 % par an + prêt à taux réduit (et prime d'État s'il a été ouvert avant 2018)

Possible, mais si c'est avec un CEL, il doit être souscrit dans la même banque que le PEL

Et aussi

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction