La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Vie-publique

Suppression de la taxe d'habitation : quels effets sur les finances locales ?

Publié le 29 juin 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © HJBC - Adobe Stock.com

Taxe d'habitation avec une maison bleue miniature déposée sur l'avis d'impôt

La Direction générale des finances publiques (DGFiP) publie une étude sur la réforme de la taxe d'habitation sur les résidences principales et ses effets. Adoptée en 2018, cette réforme a pour objectif la suppression totale de la taxe d'habitation sur l'ensemble des résidences principales en France d'ici 2023.

L'étude de la DGFiP sur la réforme de la taxe d'habitation expose les premières conséquences de la réforme sur les collectivités territoriales, anciennes bénéficiaires de la taxe.

Jusqu'alors, le montant de la taxe d'habitation variait d'une commune à l'autre, puisque le taux de l'impôt était voté par les collectivités locales. Il dépendait également des caractéristiques de la résidence (dimension, niveau de confort, etc.) et de la situation professionnelle du ménage imposé (revenus et composition du foyer). Ces critères d'imposition restent néanmoins en vigueur pour les résidences secondaires (lire la suite de l'article ).