En brefHabitudes alimentaires

Le Nutri-Score : un étiquetage pour améliorer son alimentation

Publié le 04 novembre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Santé publique France

Logo de Nutri-Score

De nouvelles recommandations encouragent les consommateurs à modifier leurs habitudes alimentaires. L'étiquetage nutritionnel Nutri-Score peut vous aider à choisir les produits ayant une meilleure qualité nutritionnelle.

L'application du Nutri-Score est facultative. À ce jour, ce sont plus de 180 industriels de l'agroalimentaire et distributeurs qui se sont engagés à apposer ce logo sur leurs produits en France. Cela représente plus de 5 000 références en magasin et plus de 12 000 références en e-commerce.

Quels sont les produits concernés ?

À quelques exceptions près (herbes aromatiques, thés, cafés, levures, etc.), tous les produits transformés et les boissons sont concernés par le Nutri-Score.

Les produits non transformés qui comprennent un seul ingrédient ou une seule catégorie d'ingrédients comme les fruits et légumes frais, le poisson frais, les viandes crues découpées, le miel, l'eau, les boissons alcoolisées, ne sont pas concernés.

  À noter : Nutri-Score ne s'applique pas aux aliments infantiles de 0 à 3 ans.

Comment ça fonctionne ?

Nutri-Score fonctionne sur une échelle de 5 couleurs :

  • vert foncé associé à la lettre A (meilleure qualité nutritionnelle) ;
  • vert clair associé à la lettre B ;
  • orange clair associé à la lettre C ;
  • orange moyen associé à la lettre D ;
  • orange foncé associé à la lettre E (moins bonne qualité nutritionnelle).

  À savoir : En France, près de la moitié des adultes est en surpoids, dont 17 % sont obèses (85 % des hommes et 94 % des femmes âgées de 18 à 54 ans n'atteignent pas les recommandations fixées à 25 g de fibres par jour).

Comment est calculé le score d'un produit ?

Pour classer chaque produit, des équipes de recherches internationales ont mis au point un score qui prend en compte, pour 100 grammes de produit, la teneur :

  • en nutriments et aliments à favoriser : fibres, protéines, fruits et légumes ;
  • en nutriments à limiter : énergie, acides gras saturés, sucres, sel.

Après calcul, le score obtenu par un produit permet de lui attribuer une lettre et une couleur.

Pour tenir compte des spécificités de certaines familles d'aliments telles que les matières grasses ajoutées (beurre, huile), les fromages, les charcuteries ou encore les boissons, la méthode de calcul du score a été adaptée.

  Rappel : Les recommandations alimentaires de Santé publique France pour les adultes portent sur 3 points.

2

  • augmenter sa consommation de fruits et légumes frais, de légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches...) et de fruits à coque non salés (noix, noisettes, amandes...), le « fait maison », son activité physique.
  • choisir les aliments de saison, produits localement, bio, consommer en alternance des poissons gras et des maigres, du pain complet ou aux céréales, des céréales, pâtes, semoule et riz complets, de l'huile de colza, de noix et d'olive, avoir une consommation suffisante mais limitée de produits laitiers.
  • réduire l'alcool, les produits et les boissons sucrés, les produits salés, la viande, la charcuterie, les produits avec un Nutri-Score D et E, le temps passé assis.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction