En brefLa question de la semaine

Faux vendeurs de calendriers : comment se protéger ?

Publié le 03 décembre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © mozZz - AdobeStock

Calendrier 2020

La question : « Je reçois depuis la fin du mois de novembre la visite de vendeurs de calendriers. J'ai même été démarché plusieurs fois par des personnes se déclarant éboueurs ou pompiers. Est-ce normal ou est-ce une arnaque ? »

La réponse de Service-public :« En cette fin d'année, les arnaques sont nombreuses pour vous vendre des calendriers à domicile. Vous devez adopter la plus grande prudence face à ces démarcheurs ainsi qu'un certain nombre de bons réflexes. »

Crédits : © Dila

Consignes faux vendeurs calendriers - plus de détails dans le texte suivant l’infographie

Pour vous prémunir des faux vendeurs qui se réclament de divers organismes (Poste, pompiers, éboueurs, associations caritatives, mairie ou communauté d'agglomération...) et qui cherchent à vendre des calendriers qui n'ont aucun lien avec ces organismes, le ministère de l'Intérieur vous rappelle quelques règles simples :

  • ne pas laisser entrer un inconnu à l'intérieur de votre domicile ;
  • demander au vendeur sa carte professionnelle ;
  • vérifier que le logo officiel de l'institution figure sur le calendrier ;
  • ne pas hésiter à alerter les personnes âgées ou isolées de votre entourage de ce genre de démarchage ;
  • signaler tout comportement suspect ou insistant au 17.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction