La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Épidémie de Coronavirus (Covid-19)

Petite enfance : des masques transparents pour les crèches et les maisons d'assistants maternels

Publié le 26 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © FRANCOIS LENOIR / REUTERS - AdobeStock

Femme portant un masque inclusif

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) va procéder, à titre exceptionnel, à la distribution de 500 000 masques transparents aux personnels des crèches et des maisons d'assistants maternels (Mam). Cette mesure a pour objectif de permettre aux jeunes enfants d'avoir accès aux visages et aux émotions des adultes qui les entourent, facteur clé de leur bon développement.

Chaque professionnel des crèches, micro-crèches et maisons d'assistants maternels va recevoir 3 masques transparents de la Cnaf.

Il s'agit de masques dits « inclusifs », disposant d'une fenêtre transparente qui permet de voir les mouvements des lèvres, les sourires ou les signes de désapprobation, essentiels au développement du jeune enfant et que les masques classiques ne permettent pas de percevoir.

Cette opération est unique et non reconductible. Les employeurs devront poursuivre la démarche de leur propre initiative.

Un document d'information sera joint au guide sanitaire « Covid-19 - Modes d'accueil du jeune enfant » rappelant les différents modèles disponibles, le degré de protection qu'ils apportent et les circuits d'approvisionnement.

  A savoir : Cette mesure suit l'avis du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) émettant des recommandations sur le port de masques transparents lors des interactions avec certains enfants.

Et aussi

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction