La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Vie-publique.fr

Covid-19 dans les eaux usées : quelles traces du virus ?

Publié le 03 février 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Panumas - stock.adobe.com

Personne effectuant des prélèvements dans les eaux usées

Le réseau de l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées (Obépine) a publié le 25 janvier 2021 les données sur la circulation du Covid-19 dans une trentaine de stations d'épuration. Variable selon les régions, la présence du virus est élevée en Occitanie et en particulier à Toulouse.

Le réseau de l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées (Obépine) analyse les traces du Covid-19 dans les stations d'épuration françaises. Créé au printemps 2020, le groupement d'intérêt scientifique (GIS) réunit des laboratoires et des groupes de recherche. Son objectif : surveiller la circulation du virus dans les eaux de 150 stations sur les 20 000 qui existent sur le territoire national.

Le 25 janvier, le réseau Obépine a, pour la première fois, mis en ligne les résultats des derniers prélèvements réalisés dans une trentaine de stations d'épuration. En Occitanie et à Toulouse, « le niveau de circulation du virus est haut », selon les scientifiques (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction