La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Épidémie de Coronavirus (Covid-19)

Étudiants en médecine : versement d'une indemnité exceptionnelle

Publié le 29 juin 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © VAKSMANV - stock.adobe.com

Jeune femme médecin pendant sa pause

Les étudiants de 4e, 5e et 6e années de médecine, de 4e et 5e années d'odontologie et de maïeutique et ceux en 5e année de pharmacie ayant exercé des fonctions dans un service de soins critiques ou un service dédié à l'accueil des patients SARS-CoV-2 entre le 1er avril 2021 et le 30 juin 2021 bénéficient d'une indemnité exceptionnelle. Un arrêté paru au Journal officiel le 27 juin 2021 revalorise le montant de cette indemnité pour les étudiants en 6e année de médecine.

Afin de valoriser l'engagement des étudiants auprès des équipes médicales dans la gestion de la crise épidémique, les ministères de la Santé et de l’Économie ont mis en place une indemnité exceptionnelle en avril 2021.

Les étudiants concernés sont :

  • les étudiants de 1re, 2e et 3e années du deuxième cycle de médecine ;
  • les étudiants de 1re et 2e années du deuxième cycle d'odontologie ;
  • les étudiants de 1re et 2e années du second cycle de maïeutique ;
  • les étudiants de 2e année du deuxième cycle de pharmacie.

Le montant de l'indemnité est fixé, sur la base d'une durée minimale de cinq jours ouvrés dans un service de soins critiques ou un service dédié à l'accueil des patients SARS-CoV-2 entre le 1er avril 2021 et le 30 juin 2021, à :

  • 65 € brut par semaine pour les étudiants en 4e année ;
  • 80 € brut par semaine pour les étudiants en 5e année ;
  • 97,5 € brut pour les étudiants en 6e année de médecine.

L'indemnité exceptionnelle est versée par le centre hospitalier universitaire de rattachement au terme du mois au cours duquel l'exercice ouvre droit au versement de la prime.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction