En brefRemboursement

Psychiatre, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute : quelle prise en charge par l'Assurance maladie ?

Publié le 12 juin 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Photographee.eu - Adobe Stock

Patiente sur un canapé en consultation chez une psychologue

Psychiatre, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute : comment les consultations de ces professionnels sont-elles prises en charge par l'Assurance maladie ? Service-public.fr vous répond.

Si le psychiatre (ou pédopsychiatre) est un médecin spécialisé qui peut prescrire des médicaments comme des antidépresseurs ou des anxiolytiques par exemple, le psychologue est un diplômé universitaire qui n'est pas un médecin (il n'est donc pas habilité à prescrire des médicaments). Quant au psychanalyste et au psychothérapeute, s'il peut être aussi psychiatre ou psychologue, ce n'est pas toujours le cas.

Par conséquent, les tarifs des consultations et les remboursements varient en fonction du type de professionnel rencontré.

Pour les psychiatres, les tarifs et les remboursements sont fixés notamment en fonction de l'âge du patient et de l'insertion ou non de la consultation dans le cadre d'un parcours de soin (39,70 € par exemple pour une consultation adulte en secteur 1 et en parcours de soin) .

Pour la consultation d'un psychologue, les montants dépendent du type de consultation :

  • en libéral (tarifs libres sauf dans les départements des Bouches-du-Rhône, de Haute-Garonne, des Landes et du Morbihan où une expérimentation en cours prévoit le remboursement de certaines séances dont le montant est fixé à 22 € les 30 minutes) ;
  • dans un centre médico-psychologique ou à l'hôpital (prise en charge possible dans le cadre d'un parcours de soins coordonnés).

Par contre, le montant de la consultation d'un psychanalyste ou d'un psychothérapeute est libre (aucune prise en charge par l'Assurance maladie) dès lors que ces professionnels ne sont ni des psychiatres, ni des psychologues.

Néanmoins, au même titre que les psychologues, les honoraires des psychanalystes et des psychothérapeutes peuvent être partiellement remboursés par certaines mutuelles.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction