JurisprudenceVoisinage

Élagage d'un arbre : peut-il être imposé par un voisin ?

Publié le 17 juillet 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Dila

Dessin représentant des personnages (avocats - juge) derrière un pupitre

Un propriétaire ne peut obliger son voisin à élaguer les branches d'un arbre que si les terrains sont attenants. C'est ce que vient de confirmer la Cour de cassation dans son arrêt du 20 juin 2019.

Les branches d'un cèdre planté sur un terrain en bordure de voie publique surplombent la voie et le terrain d'en face. Les propriétaires de ce terrain introduisent une action en justice pour forcer le propriétaire de l'arbre à couper les branches gênantes.

En effet, le propriétaire du terrain sur lequel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin n'a pas le droit de les couper lui-même mais il peut contraindre ce dernier à le faire. Cette possibilité n'est pas limitée dans le temps mais elle est conditionnée par la proximité immédiate des terrains voisins.

La décision du tribunal d'instance reprise par la Cour de cassation impose que les terrains aient une limite commune en refusant ce droit au propriétaire dont le terrain d'implantation de l'arbre est séparé de celui du voisin par une voie publique.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction