Remboursements

Contraception : quelle prise en charge pour les mineures ?

Publié le 27 août 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © aleshin - stock.adobe.com

Portrait d'une jeune fille dans la rue

Toute mineure peut bénéficier d'une contraception gratuite. Quel que soit son âge, elle bénéficie d'une prise en charge complète par l'Assurance Maladie et sans avance de frais. Depuis le 1er janvier 2020, il n'y a plus de condition d'âge minimal pour y avoir droit.

Toute mineure peut bénéficier gratuitement des soins, prescriptions et actes suivants :

  • une première consultation protégée par le secret avec un médecin ou une sage-femme ;
  • une consultation de suivi réalisée par un médecin ou une sage-femme lors de la première année d'accès à la contraception ;
  • une consultation par an dans les années qui suivent et certains examens de biologie médicale ;
  • des contraceptifs remboursables, comme les pilules hormonales de 1ère ou de 2e génération, l'implant contraceptif hormonal ou le stérilet ;
  • la pose, le changement ou le retrait des contraceptifs remboursables ;
  • des examens de biologie médicale liés à ce suivi, une fois par an s'ils sont nécessaires.

  À noter : Les centres de planification ou d'éducation familiale (CPEF) assurent gratuitement des consultations de contraception sans limite d'âge ainsi que des actions de prévention portant sur la sexualité et l'éducation.

Et aussi

À la une

Publicité

France 2020, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction