Épidémie Coronavirus (Covid-19, SARS-CoV-2)

Paracétamol, ibuprofène, aspirine : réglementation des ventes et bon usage

Publié le 30 mars 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © sebboy12 - Fotolia.com

Dans le contexte de l'épidémie du coronavirus (Covid-19), les médicaments exclusivement composés de paracétamol sont désormais délivrés dans une certaine limite et leur vente par internet interdite. La vente par internet d'ibuprofène et d'aspirine est également suspendue. C'est ce qu'indique un arrêté paru au Journal officiel le 24 mars 2020. Service-public vous explique en détail les modalités de cette vente restreinte et rappelle le bon usage de ces médicaments.

Jusqu'au 11 mai 2020, la vente de médicaments exclusivement composés de paracétamol est réglementée :

  • Sans ordonnance, deux boîtes (500 mg ou 1g) peuvent être délivrées aux patients déclarant présenter des symptômes de type fièvre ou douleurs et une boîte dans les autres cas. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique malgré l'absence d'ordonnance.
  • Leur vente par internet est suspendue.

Jusqu'au 11 mai 2020, la vente par internet de médicaments exclusivement composés d'ibuprofène et d'acide acétylsalicylique (aspirine) est suspendue.

L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) rappelle les règles de bon usage des médicaments contre la fièvre :

  • En cas de douleur et/ou de fièvre, notamment dans un contexte d'infection, il est préférable d'utiliser du paracétamol. En effet, les anti-inflammatoires (dont l'ibuprofène) peuvent masquer une infection et potentiellement avoir un effet aggravant dans certaines situations. Si vous êtes actuellement traité par anti-inflammatoires ou par corticoïdes, n'arrêtez pas votre traitement et rapprochez-vous de votre médecin si nécessaire.
  • Bien utilisé, le paracétamol est un médicament sûr et efficace. Mais en cas de surdosage (dosage non adapté, dose trop importante par prise ou par jour ou bien délai entre prises non respecté), le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles dans certains cas : la mauvaise utilisation du paracétamol est la 1re cause de greffe hépatique d'origine médicamenteuse en France.

  À noter : Les pharmacies restent ouvertes pendant le dispositif de confinement. Pour vous y rendre, il faut se munir d'une attestation sur l'honneur qui précise le motif de votre déplacement. Cette attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable sur service-public.fr. Elle peut aussi être rédigée sur papier libre. En cas de file d'attente, veiller à respecter les distances de sécurité d'un mètre.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction