La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Vie-publique.fr

Validation des acquis de l'expérience : une majorité de licences professionnelles obtenues en 2019

Publié le 16 décembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Shutter B - stock.adobe.com

Transmission de savoirs au sein de l'entreprise

Créée en 2002, la validation des acquis de l'expérience (VAE) permet d'obtenir tout ou partie d'un diplôme après examen par un jury. En 2019, 43 % des bénéficiaires de VAE ont obtenu une licence professionnelle. Et plus de 90 % de ceux obtenant une VAE sont en emploi.

La VAE (validation des acquis de l'expérience est une démarche qui s'étend en moyenne sur un peu moins de 16 mois au terme de laquelle le candidat peut se voir accorder par le jury une VAE totale, partielle (sa demande pouvant aussi être refusée). L'employeur et l'autofinancement représentent près des trois quarts des sources de financement.

La note d'information du service statistique du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation, de décembre 2020, fait le point sur les validations délivrées totalement ou partiellement en 2019 par les universités et le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Et aussi

Dossiers d'actualité

Agenda

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction