La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Aide exceptionnelle pour les journalistes pigistes pénalisés par la crise sanitaire

Publié le 12 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : wellphoto - stock.adobe.com

Les journalistes pigistes qui ont subi une diminution d'activité et une baisse de revenus entre 2019 et 2021 en raison de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 peuvent bénéficier d'une aide financière dont le taux de compensation au titre de l'année 2021 a été fixé par un arrêté publié au Journal officiel du 10 septembre 2022.

En septembre 2021, une aide financière destinée à compenser les pertes de revenus subies par les journalistes pigistes en raison de la crise sanitaire a été créée ainsi qu'une plateforme dédiée au dépôt des demandes.

Une troisième campagne a été lancée en mai 2022. Elle a permis d'instruire les dossiers des journalistes pigistes qui ont été déclarés inéligibles lors des précédentes campagnes (octobre 2021 et février 2022) et qui ont pourtant subi des pertes de piges entre 2019 et 2020 et de ceux qui ont subi une baisse de revenus entre l'année 2019 et l'année 2021.

Les demandeurs ont été informés fin juillet 2022 du montant de l'aide qui leur a été attribuée et qui sera versée en septembre 2022.

Journalistes pigistes éligibles à l'aide financière

Sont éligibles à l'aide exceptionnelle, les journalistes pigistes qui remplissent les conditions suivantes :

  • avoir bénéficié au minimum de cinq bulletins mensuels de pige au cours de l'année 2019 ;
  • avoir perçu en 2019 un montant annuel des revenus bruts de pige supérieur ou égal à 3 000 € ;
  • avoir subi une diminution des revenus annuels de piges entre 2019 et 2021 ;
  • avoir, au titre des revenus de l'année 2021, un revenu fiscal de référence qui ne dépasse pas 80 000 €.

Taux de compensation

Le montant de l'aide qui est versée résulte de l'application d'un taux (dit « taux de compensation ») à une assiette constituée de la perte nette de salaires de piges subie par le pigiste entre 2019 et 2021.

Le taux de compensation au titre de l'année 2021 est ainsi fixé :

Revenu fiscal de référence de l'année 2021

Taux de compensation

De 0 à 9 999 euros

80 %

De 10 000 à 19 999 euros

70 %

De 20 000 à 29 999 euros

60 %

De 30 000 à 39 999 euros

50 %

De 40 000 à 59 999 euros

30 %

De 60 000 à 79 999 euros

10 %

À partir de 80 000 euros

0

Le taux de compensation est modulé en fonction du nombre de parts du foyer fiscal du demandeur en 2021 :

Nombre de parts

Coefficient multiplicateur

De 1 part à 2 parts

1

De 2,25 parts à 2,75 parts

1,5

À partir de 3 parts

2

  À noter : cette modulation ne peut aboutir à une compensation supérieure à 100 % de la perte de piges.