E-administration : les nouveautésBrevet, CAP, BEP, bac...

Diplome.gouv.fr : un site pour obtenir une attestation en ligne en cas de perte de diplôme

Publié le 21 novembre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Feodora - Adobe Stock.com

Dessin d'une main remettant un diplôme à un personnage

Vous avez perdu votre diplôme (brevet, CAP, BEP, baccalauréat, BTS) ? Retrouvez le nouveau service en ligne diplome.gouv.fr pour obtenir une attestation numérique certifiée de votre diplôme.

Le site diplome.gouv.fr proposé par les ministères en charge de l'Éducation nationale et en charge de l'Enseignement supérieur permet :

  • pour les diplômés, d'obtenir des attestations numériques certifiées de diplômes en cas de perte ;
  • pour des tiers, de vérifier l'authenticité d'un diplôme grâce à une clé de contrôle donnée par le diplômé.

Les attestations disponibles sur cette plateforme varient en fonction des années d'obtention des diplômes et des académies. À ce jour, la base propose des attestations pour :

  • le diplôme national du brevet (DNB) ;
  • le certificat d'aptitude professionnelle (CAP) ;
  • le brevet d'études professionnelles (BEP) ;
  • le baccalauréat ;
  • le brevet de technicien supérieur (BTS).

Elle sera progressivement enrichie avec d'autres diplômes délivrés dans l'enseignement supérieur et l'enseignement agricole.

Pour tout comprendre en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ebhWz9Np_VE#action=share

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction