Épidémie de Coronavirus (Covid-19)

TousAntiCovid : l'application qui alerte les contacts d'un malade du Covid-19

Publié le 10 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Dila

Téléphone portable dans une main, sur l'écran application Covid-19

L'application pour smartphone visant à briser les chaînes de transmission de Covid-19 « TousAntiCovid » vous propose également des fonctionnalités très pratiques : un générateur d'attestation qui permet de conserver vos données et votre dernière attestation, les adresses pour effectuer un dépistage, l'accès aux données sanitaires quotidiennes, des alertes vers les dernières actualités... Quel est l'objectif de cette application ? Est-elle obligatoire ? Comment fonctionne-t-elle ? Quelles données seront transmises ? Que faire en cas de contact avec une personne testée positive ? Service-public.fr fait le point.

Mise en place dans le cadre du plan de déconfinement, l'application était disponible depuis le 2 juin 2020 sous le nom de StopCovid. Sa mise à jour sous le nom de « TousAntiCovid » est proposée depuis le 22 octobre 2020 au soir.

Les nouveautés de la dernière version

« TousAntiCovid » est une version enrichie et interactive de la première application « StopCovid ». Sa dernière version 2.1.0 apporte notamment les évolutions suivantes :

  • les chiffres clés sur la situation épidémiologique en France comportent désormais un indicateur de tendances qui permet de mesurer l'évolution dans la durée. Il est possible de partager ces chiffre clés. L'application mettra prochainement à disposition les données épidémiologiques par département.
  • l'accès aux actualités en lien avec la lutte contre l'épidémie. Il est désormais possible de les partager facilement et de paramétrer leur notification.
  • l'accès à « DépistageCovid », la carte des centres de dépistage actualisée avec des informations sur les temps d'attente remontées par les utilisateurs ;
  • l'accès à « MesConseilsCovid » pour avoir des conseils personnalisés en fonction de sa situation ;
  • l'intégration de l'attestation dérogatoire de déplacement dans l'application et l'accès au QR-Code de la dernière attestation que vous avez générée. Vos données de contact peuvent être optionnellement enregistrées afin d'éviter une re-saisie systématique à chaque nouvelle attestation. Ces données, stockées uniquement sur le téléphone, ne font l'objet d'aucun traitement. Vous pouvez les supprimer quand vous le souhaitez.

Quel est l'objectif de TousAntiCovid ?

Dépister et isoler les personnes infectées par le Covid-19, alerter les personnes ayant été en contact avec des malades est un enjeu majeur pour stopper la propagation du virus. L'application initialement nommée StopCovid a été développée dans ce but : prévenir, tout en garantissant l'anonymat, les personnes qui ont été à proximité d'une personne testée positive au Covid-19 afin qu'elles puissent se faire tester à leur tour et se confiner si besoin est.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) est revenue sur l'évolution de l'application le 23 octobre dernier après avoir rendu un avis favorable au lancement de l'application StopCovid le 24 avril 2020 et à ses conditions de mise en œuvre dans un avis du 26 mai 2020. La CNIL estime que l'application est utile sanitairement et proportionnée, au regard de la protection de nos libertés et nos données personnelles.

Comment fonctionne l'application ?

Le téléchargement de l'application « TousAntiCovid » sur son smartphone ainsi que son utilisation se fait sur la base du volontariat. L'installation n'est donc pas obligatoire et elle est gratuite.

Une fois installée et activée (fonction Bluetooth activée et notifications acceptées), l'application envoie une alerte aux utilisateurs ayant été récemment en contact « prolongé », à moins d'un mètre de distance et durant au moins 15 minutes, avec une personne ayant volontairement déclaré avoir été testée positive au coronavirus.

La personne alertée pourra alors consulter son médecin pour se faire dépister rapidement, se confiner en attendant les résultats et s'isoler si le test s'avérait positif afin de briser les chaînes de transmission du virus. En cas de résultat positif , la prise en charge et la conduite à tenir lui sont expliquées.

Afin de protéger les personnes inconnues qu'il aurait côtoyées, un utilisateur de « TousAntiCovid » venant d'être testé positif au Covid-19 peut volontairement le déclarer dans l'application en saisissant un code transmis par son médecin ou le laboratoire. Une alerte sera alors envoyée à l'ensemble des utilisateurs ayant été en contact rapproché avec lui les jours précédents.

Données transmises et respect de la vie privée

L'application « TousAntiCovid » utilise le signal Bluetooth pour détecter un smartphone à proximité et n'utilise pas la localisation des personnes par les données GPS. Elle ne pourra pas permettre de savoir où une personne s'est rendue.

Les données transmises sont complètement anonymes. Il n'est pas possible de connaître l'identité de l'utilisateur de l'application. Elle ne comporte pas de système d'authentification au moment de l'installation. L'application « TousAntiCovid » génère seulement des pseudonymes qui ne sont pas associés à une personne identifiée. Ils sont stockés temporairement (15 jours) sur le smartphone et transmis à d'autres smartphones à proximité immédiate.

L'application « TousAntiCovid » est temporaire, elle n'a pas vocation à perdurer après la crise sanitaire.

Et aussi

E-administration : les nouveautés

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité

France 2020, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction