Journée mondiale du don d'organe

Tout savoir sur le don d'organe

Publié le 15 octobre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © sewcream - stock.adobe.com

Don de rein d'un adulte vers un enfant

Dans le cadre de la journée mondiale du don d'organe le 17 octobre 2020, retrouvez ce qu'il faut savoir sur le don et le prélèvement d'organe.

Toute personne est présumée avoir consenti au don de ses organes sauf si elle s'inscrit au registre national des refus.

Toutefois, afin d'éviter toute difficulté, il est recommandé de faire connaître son choix de son vivant à ses proches à l'écrit ou à l'oral. Si vous ne souhaitez pas être donneur, la meilleure façon de le faire savoir est de s'inscrire sur le registre national des refus, en ligne ou par courrier. Cette inscription interdit tout prélèvement d'organes. Vous pouvez également exprimer votre opposition à vos proches par écrit ou par oral.

Le déroulement du prélèvement est encadré : La mort du donneur doit être médicalement constatée par 2 médecins. Un entretien avec les proches est également organisé par l'équipe médicale.

Le médecin qui procède à un prélèvement d'organe sur une personne décédée est tenu d'assurer la meilleure restauration possible du corps.

  À savoir : Le prélèvement d'organes sur une personne décédée ne peut être effectué qu'à des fins thérapeutiques ou scientifiques. Le prélèvement des organes est gratuit et anonyme.

Et aussi

À la une

Publicité

France 2020, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction