Épidémie de Coronavirus (Covid-19)

Logement : l'aide de 150 euros aux saisonniers du secteur agricole est prolongée

Publié le 10 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Enrique del Barrio - stock.adobe.com

Vendangeurs portant un casier de grappes de raisins

Les saisonniers du secteur agricole mobilisés pendant la crise sanitaire peuvent bénéficier d'une aide exceptionnelle de 150 € renouvelable 4 fois en soutien pour le paiement de leur loyer. De plus, ceux qui ont connu une baisse de revenus sont désormais concernés par une autre aide. Mises en place par Action Logement, un organisme animé par les partenaires sociaux, avec le soutien du ministère de l'Agriculture, ces aides complètent les dispositifs publics d'aide aux impayés de loyers déjà existants.

L'aide aux saisonniers agricoles mobilisés pendant la crise sanitaire

Cette aide de 150 €, mensuelle pendant une durée maximum de 4 mois s'applique depuis le 1er avril 2020. Elle est destinée aux salariés des entreprises du secteur agricole. Ceux-ci peuvent en bénéficier :

  • quelles que soient l'ancienneté, la durée et la nature de leur contrat de travail ;
  • s'ils exercent une activité saisonnière ;
  • et quel que soit l'effectif de l'entreprise qui les emploie.

Par exemple, pour un emploi saisonnier débuté en novembre, en déposant vos pièces justificatives en décembre, vous pourrez percevoir 2 mois d'aide, soit 300 €.

Le dispositif concerne :

  • les locataires du parc privé, social et intermédiaire ;
  • les sous-locataires ;
  • les locataires de résidence collective d'hébergement (hors Crous) ;
  • les locataires d'une résidence temporaire, d'une chambre d'hôte, d'un gîte, d'une chambre chez l'habitant ou d'un camping.

Autres conditions :

  • Le logement doit avoir fait l'objet d'une signature de bail ou d'une convention d'occupation et doit être occupé en lien avec le travail saisonnier dans l'agriculture.
  • L'activité de saisonnier doit s'être déroulée pendant la crise sanitaire de la Covid-19.

  À noter : Si vous êtes employeur, vous pouvez informer vos collaborateurs de l'existence de ce service.

Quelles sont les démarches ?

Pour bénéficier de ces dispositifs, le salarié peut s'adresser au service social de son entreprise ou faire directement sa demande sur www.actionlogement.fr , ou bien contacter la plateforme SOS loyers impayés au 0 805 16 00 75.

Il est également possible de bénéficier d'un accompagnement personnalisé, gratuit et confidentiel, au 09 70 800 800 ou depuis le site, auprès d'un conseiller social qui identifiera les solutions concrètes à mettre en œuvre : dispositifs de droit commun, aides financières, hébergement d'urgence, orientation vers des partenaires spécialisés...

  À savoir : Ces mesures viennent compléter celles déjà mises en place pour aider les personnes fragilisées par les conséquences de la situation sanitaire, avec notamment le dispositif de chômage partiel, l'aide exceptionnelle de solidarité pour les familles modestes, les chèques services pour les personnes les plus précaires ou encore l'aide aux impayés de loyers.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction