La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Dépistage du Covid-19

Autotests : les enfants de moins de 15 ans peuvent les utiliser

Publié le 28 avril 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © davit85 - stock.adobe.com

Trois enfants masqués dans une école

Lundi 26 avril 2021, la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu un avis favorable à l'utilisation par les enfants et adolescents de moins de 15 ans des tests antigéniques sur prélèvement nasal. Disponibles en tests de diagnostic rapide (TDR), en tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) ou en autotests, ces tests antigéniques aux résultats rapides apparaissent pertinents pour briser des chaînes de contamination, notamment en milieu scolaire.

Après avoir publié le 16 mars 2021, un premier avis sur les tests antigéniques sur prélèvement nasal , la HAS a rendu un second avis sur ces tests et lève la limite d'âge qui avait été fixée. Ils constituent un nouvel outil de dépistage chez les moins de 15 ans et présentent plusieurs avantages :

  • une rapidité de résultat : entre 15 et 30 mn (ces tests n'ont pas besoin d'être envoyés dans un laboratoire) ;
  • une utilisation qui peut être répétée chez un plus large public ;
  • une bonne acceptabilité : ils sont moins invasifs que les tests RT-PCR nasopharyngés.

La HAS recommande notamment leur utilisation sous la forme d'autotests en milieu scolaire. Selon elle, des dépistages répétés à large échelle doivent être mis en place au sein des écoles maternelles et primaires, des collèges, des lycées et des universités, à la fois chez les élèves, les enseignants et le personnel en contact avec les élèves. Elle recommande que les tests soient réalisés au moins une fois par semaine selon les modalités de prélèvement les plus adaptées à l'âge, aux capacités de l'enfant et au contexte local.

  • Les étudiants, lycéens et collégiens peuvent réaliser l'autotest en autonomie (après une première réalisation sous la supervision d'un adulte compétent si besoin).
  • Pour les élèves en école primaire, l'auto-prélèvement initialement supervisé est également envisageable mais il est préférable que le test soit fait par les parents ou le personnel formé.
  • Pour les enfants en école maternelle, le prélèvement et le test devront être réalisés par ces mêmes acteurs. Pour les publics très jeunes, les tests RT-PCR salivaires sont également envisageables.

La HAS est favorable à la prise en charge de ces tests dans ces milieux scolaires et universitaires.

  A noter : Pour le moment, les tests rapides sur prélèvement salivaire (qui ne nécessitent pas d'analyses en laboratoire) ne sont pas recommandés en raison de leur efficacité insuffisante.

  Rappel : Depuis le 12 avril 2021, il est possible d'acheter en pharmacie ces autotests antigéniques par prélèvement nasal pour dépister le Covid-19.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction