La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Santé mentale

Le 3114 : un nouveau numéro national de prévention du suicide

Publié le 29 septembre 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Pixel-Shot - stock.adobe.com

Jeune homme dépressif assis

Idées noires, profondes angoisses, pensées morbides... Le nouveau numéro national de prévention du suicide, le 3114, entre en fonctionnement le 1er octobre 2021. Cette plateforme d'écoute pour les personnes en détresse psychologique avait été annoncée dans le cadre du Ségur de la Santé.

Le 3114 est un numéro de téléphone gratuit, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il permet aux personnes en détresse psychologique d'échanger et de trouver une réponse adaptée auprès de professionnels de la psychiatrie et de la santé mentale (psychiatres, infirmiers spécialisés et psychologues).

Ce nouveau numéro vert doit compléter le système de rappel et de suivi des personnes ayant fait une tentative de suicide, VigilanS, créé en 2015 dans les Hauts-de-France. Actuellement déployé dans 12 régions métropolitaines sur 13 et dans deux régions d'outre-mer, il sera étendu à l'ensemble des régions avant la fin l'année 2021

  A savoir : En France métropolitaine, les tentatives de suicide entraînent près de 100 000 hospitalisations et environ 200 000 passages aux urgences par an, soit environ 20 tentatives de suicide pour un décès.

Et aussi

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction