La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Don du sang : l'EFS lance un appel d'urgence vitale à la mobilisation

Publié le 09 février 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Pixabay.com

En raison des réserves de sang en dessous du seuil de sécurité, l'Établissement français du sang (EFS) fait aujourd'hui face à une situation critique et lance, pour la première fois, un appel d'urgence vitale aux dons. 70 000 poches de globules rouges sont aujourd'hui en réserve alors qu'il en faudrait 100 000 indique l'EFS.

La mobilisation des donneurs est essentielle chaque jour pour répondre aux besoins des malades qui restent permanents tout au long de l'année. En effet, les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour soigner 1 000 000 de malades par an.

Deux années de tensions permanentes liées aux impacts générés par le Covid (annulations de collectes en entreprises et en universités, plus faible mobilisation des donneurs, difficultés de recrutement de personnel médical) ont considérablement affecté la collecte de sang.

l'EFS lance un appel à la mobilisation à la suite de la publication d'un « bulletin d'urgence vitale » pour reconstituer un bon niveau de stock et pouvoir faire face à toutes les situations de transfusions.

Qui peut donner son sang ?

En règle générale, pour donner son sang, il faut :

  • être majeur et avoir entre 18 et 70 ans ;
  • être en bonne santé et peser au minimum 50 kg.

Après 60 ans, le don est nécessairement soumis à l'autorisation du médecin responsable du prélèvement.

Il existe néanmoins un certain nombre de contre-indications liées à la situation de la personne souhaitant donner son sang (état de santé, antécédents familiaux, pratiques personnelles, séjours à l'étranger, pratiques sexuelles...).

Un test d'éligibilité vous permet de savoir si vous pouvez donner votre sang après avoir répondu à quelques questions.

  Rappel : Faut-il présenter le passe vaccinal pour accéder à une collecte ? Les collectes de sang n'étant ni des lieux de loisirs et culture, ni des lieux rassemblant des personnes fragiles, ni le passe sanitaire ni le passe vaccinal ne sont nécessaires pour y accéder, y compris lorsque les sites de collecte se trouvent dans une enceinte hospitalière. L'EFS continue ainsi d'accueillir tous les donneurs, dans le respect des gestes barrières dont le port du masque qui reste obligatoire.

Je suis positif ou je présente des symptômes évocateurs de covid-19, quand pourrais-je donner mon sang ? Les personnes ayant présenté des symptômes de Covid-19 doivent attendre 14 jours après disparition des symptômes pour donner leur sang ou 14 jours après avoir été testées positives.

Faut-il attendre pour donner son sang après une vaccination contre le covid ? Il est possible de donner son sang sans délai après une injection de vaccin contre la Covid-19. En effet, les vaccins utilisés en France ne contiennent pas de virus vivant capable de se répliquer et ne présentent ainsi pas de risque pour les receveurs de produits sanguins. Beaucoup d'autres vaccins n'exposent pas à des contre-indications au don de sang, comme ceux contre la grippe ou le tétanos.

Je ne suis pas vacciné contre la covid-19 ou ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet, puis-je donner mon sang ? Il n'est pas nécessaire d'être vacciné pour donner son sang. L'EFS accueille tous les donneurs en capacité de donner, vaccinés et non vaccinés.

Pour plus d'information rendez-vous sur la page info covid et le dossier dédié .

  À savoir : Suite à la signature d'un arrêté le 12 janvier 2022 , les conditions pour donner son sang changeront à partir du 16 mars 2022. La référence à l'orientation sexuelle disparaît, informe un communiqué du ministère de la Santé . Ainsi, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes pourront donner leur sang. Ainsi, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes pourront donner leur sang sans période d'abstinence.

Comment se passe le don du sang ?

Avant le prélèvement : vous pouvez manger en évitant cependant l'absorption de graisses et de boissons alcoolisées.

Lors de l'examen médical, vous devez remplir un formulaire et répondre aux questions du médecin.

Une pièce d'identité vous sera demandée lors de votre inscription administrative.

C'est le médecin responsable du prélèvement qui peut apprécier la possibilité d'un don au regard des contre-indications du donneur, ainsi que de la durée prévue du don.

Pendant le prélèvement : entre 420 à 480 ml de sang sont prélevés, en fonction du poids du donneur. L'acte lui-même dure 8 à 10 minutes. Si l'on ajoute le temps de l'entretien pré-don, puis le temps de repos et de collation qui suit le prélèvement, le don de sang prend environ 45 minutes à 1 heure.

Après le prélèvement : il est utile d'observer un temps de repos, sous surveillance médicale. Une collation vous est ensuite proposée.

  À savoir : Il faut respecter un délai d'au moins 8 semaines entre 2 dons de sang. Une femme peut donner son sang au maximum 4 fois par an, un homme 6 fois par an.

Où donner son sang ?

L'EFS propose sur son site une cartographie des sites de collecte fixes et mobiles selon les types de don (sang, plasma, plaquettes) et la période qui vous intéresse, avec leurs coordonnées et horaires d'ouverture.

L'EFS recommande de privilégier les rendez-vous , lorsque cela est possible afin de réduire le temps d'attente et de mieux gérer la prise en charge de chaque donneur dans le respect des mesures de distanciation.

  Rappel : Plusieurs sortes de don sont possibles :

  • le don de sang total est le plus courant. Il est utilisé pour des transfusions sanguines et la recherche médicale ;
  • le don de plasma est utilisé pour préparer les vaccins, sérums, remèdes contre l'hémophilie. Il est également utilisé en prévention de la maladie du nouveau-né liée au rhésus (c'est par exemple le cas lorsqu'une femme Rh négatif est enceinte d'un bébé Rh positif) ;
  • le don de plaquettes sanguines sert notamment à soigner certains cancers, dont la leucémie.