La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Sécurité dans les transports

L'application « Ma sécurité » qui permet de tchater avec un policier ou un gendarme s'enrichit

Publié le 21 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Ministère de l'Intérieur

L'application « Ma sécurité » dotée d'une fonction tchat qui permet de contacter en permanence un gendarme ou un policier, lancée par le ministère de l'Intérieur en mars 2022, vient d'être enrichie de nouvelles options pour mieux accompagner les usagers des transports en commun. Elle donne également les coordonnées des services de sécurité à proximité du lieu indiqué, ainsi que les démarches à suivre en cas de besoin d'aide (infraction, signalement, information, etc.). L'application accorde aussi une attention particulière aux violences conjugales.

Disponible depuis mars 2022 pour tablettes et smartphones, téléchargeable sur les plateformes Android ou iOS, l'application « Ma sécurité » permet d'entrer en contact par tchat avec un gendarme ou un policier, 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. L'appel par le 17 était jusqu'alors le principal moyen de joindre les forces de l'ordre en cas d'urgence.

Cette application lancée par le ministère de l'Intérieur oriente aussi ses utilisateurs vers les informations ou services suivants :

  • pré-plainte et signalement en ligne ;
  • plateformes de démarches administratives en ligne ;
  • numéros d'urgence ;
  • actualités et notifications de sécurité en fonction de la localisation sélectionnée par l'utilisateur ;
  • conseils de sécurité et de prévention ;
  • cartographie des points d'accueil, des commissariats et des brigades de gendarmerie à proximité du lieu indiqué (pas de géolocalisation), ainsi que leurs coordonnées et horaires d'ouverture ;
  • plateforme de signalement des points de deal.

L'application affiche en permanence, toujours en bas de l'écran accessible par déroulement, quatre fonctions de base :

  • trouver mon unité de proximité ;
  • tchat avec un gendarme ou un policier ;
  • violences conjugales ;
  • appel d'urgence - 17.

Des notifications peuvent aussi être envoyées sur des thèmes sélectionnés, comme le signalement d'un accident de la route ou des informations pour la prévention des cambriolages, si cette fonction est activée.

Le cadre légal de cette application, notamment la nature et la durée de conservation des données enregistrées ainsi que les personnes qui y ont accès, est défini par le décret n° 2022-337 du 10 mars 2022.

Prévenir les vols et violences dans les transports en commun

À l'occasion de la journée du transport public qui s'est déroulée le 20 septembre 2022, l'application mobile « Ma sécurité » a été enrichie de nouvelles options visant à prévenir les vols et violences dans les transports en commun.

La catégorie de conseils « Sécurité routière » devient « Transports et mobilités » pour intégrer d'autres moyens de transports comme le train, le bateau et l'avion.

L'outil intègre de nouvelles fiches conseils relatives :

  • à la sécurité dans les transports scolaires ;
  • à la prévention des violences sexuelles et sexistes dans les transports en commun ;
  • aux risques ferroviaires.

De plus, les utilisateurs de l'application recevront une à deux fois par semaine des notifications conseils relatives à la sécurité dans les transports de tous types.

La rubrique « Besoin d'aide » est également mise à jour pour informer les utilisateurs de l'existence du service d'alerte 3117 de la Sûreté ferroviaire SNCF, disponible en permanence, par téléphone au 3117 ou par SMS au 31 177. Ce service est mis à disposition des utilisateurs des trains ou des métros qui sont victimes ou qui signalent une situation présentant un risque pour leur sécurité ou celle des autres voyageurs : violences sexuelles et sexistes, objets suspects, violences ou menaces, vols, ou tout autre fait qui nécessite d'être signalé. Il permet d'orienter victimes et témoins vers la prise en charge la plus adaptée en lien avec les forces de police ou de gendarmerie ou les équipes de sûreté de l'opérateur de transport.

  À noter : en 2021, les services de police et de gendarmerie ont enregistré près de 122 170 victimes de vols et de violences dans les transports en commun, soit une augmentation de 4 % par rapport à 2020. Aussi, renforcer la sécurité des usagers dans les transports en commun est-elle une priorité pour les services du ministère de l'Intérieur.

Et aussi

E-administration : les nouveautés

Publicité

Découvrir la collection Doc en poche