La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Vie-publique.fr

Crise des urgences médicales : un malaise persistant

Publié le 02 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Gorodenkoff - stock.adobe.com

Patient emmené par des soignants

Avec plus de 20 millions de passages par an ces dernières années, les services des urgences dans les hôpitaux sont confrontés à de graves problèmes d'engorgement. Les difficultés rencontrées par ces services sont le symptôme d'une crise plus large du système de soins et de l'hôpital.

Difficultés d'hospitalisation en aval des urgences, augmentation des temps d'attente, mécontentement des patients et des personnels... Les urgences hospitalières sont en crise et les causes du malaise sont nombreuses.

Un risque de rupture de soins ?

En mars 2020, la pandémie de Covid-19 a provoqué une vague importante de recours aux soins qui a mis le secteur hospitalier sous tension. Les hôpitaux ont dû s'adapter pour gérer l'afflux de patients, notamment dans les services d'urgences : transferts vers d'autres établissements, recherche de lits supplémentaires, mobilisation de la réserve sanitaire...

Après plus de deux ans de crise sanitaire, un rapport de la commission d'enquête du Sénat sur la situation de l'hôpital en France s'inquiète de l'aggravation du malaise hospitalier. Épuisement physique et psychologique des professionnels de santé, accentuation des départs en cours de carrière, difficultés de recrutement... Malgré une revalorisation des salaires pour les personnels soignants suite aux accords du Ségur de la santé, signés en juillet 2020, la dégradation des conditions de travail a généré « une désaffection préoccupante à l'égard de l'hôpital » (Lire la suite de l'article).