Question-réponse

Qu'est-ce que le socle commun de connaissances, de compétences et de culture ?

Vérifié le 12 juillet 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture doit permettre à un élève de poursuivre ses études et de construire son projet personnel et professionnel. L'école doit garantir à chaque enfant les moyens d'acquérir cette base. Ce socle est modifié à partir de la rentrée scolaire de septembre 2016.

Le socle commun vise à :

  • ouvrir à la connaissance, former le jugement et le sens critique,
  • fournir une éducation générale ouverte et commune à tous, fondée sur des valeurs permettant de vivre dans une société tolérante,
  • favoriser le développement de la personne, en adéquation avec le monde environnant,
  • développer les capacités de compréhension, de création, d'imagination et d'action,
  • accompagner et favoriser le développement physique de l'élève,
  • donner à chaque jeune les moyens de s'engager dans des activités scolaires, mais aussi de conquérir son autonomie et d'exercer progressivement son statut de citoyen responsable.

Le socle commun se décomposera en 5 domaines de formation :

  1. les langages pour penser et communiquer : apprentissage de la langue française, de langues étrangères et régionales, des langages informatiques, des médias, des arts et du corps,
  2. les méthodes et outils pour apprendre : enseignement des moyens d'accès à l'information et à la documentation, des outils numériques, de la conduite de projets et de l'organisation des apprentissages,
  3. la formation de la personne et du citoyen : apprentissage de la vie en société, de l'action collective, de la citoyenneté,
  4. les systèmes naturels et techniques : approche scientifique et technique de la Terre et de l'univers, qui vise à développer la curiosité, le sens de l'observation et la capacité à résoudre des problèmes,
  5. les représentations du monde et l'activité humaine : compréhension des sociétés dans le temps et l'espace, interprétation de leurs productions culturelles et connaissance du monde social contemporain.

Les acquis des élèves seront évalués :

  • à la fin de la classe de CE2 (soit la fin du cycle 2 des apprentissages fondamentaux, comprenant CP, CE1 et CE2),
  • à la fin de la classe de 6e (soit la fin du cycle 3 de consolidation, comprenant CM1, CM2 et 6e),
  • en fin de cycle 4 des approfondissements (comprenant les classes de 5e, 4e et 3e), avec le passage du diplôme national du brevet (DNB).

L'élève acquiert progressivement ces connaissances, ces compétences et cette culture pendant sa scolarité.

À l'issue de sa scolarité, l'élève doit maîtriser ce socle commun et doit avoir atteint un niveau de formation équivalent au brevet d'études professionnelles (BEP).

Le jeune qui quitte le système éducatif sans diplôme pourra bénéficier d'un complément de formation.