Simulateur Particuliers

Simulateur des frais de mise en location imputables au locataire

Ce simulateur vous permet de connaître la zone géographique dont dépend le logement concerné.

 

Le résultat obtenu (zone très tendue, zone tendue, reste du territoire) détermine le prix maximum TTC par m2 de surface habitable (*) qui peut être demandé au locataire pour rémunérer les services de l’agent immobilier lors de la mise en location (hors état des lieux) : visite du logement, constitution du dossier du locataire et rédaction du contrat de bail.

Les étapes de votre simulation

  1. Etape courante1 Zonage

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.
Zonage

n’est pas en zone tendue

 

le tarif maximum imputable au locataire est de 8 euros TTC par m2 de surface habitable (*)

 

Exemple :

Pour un logement de 26,30 m2 de surface habitable, le montant demandé au locataire ne doit pas dépasser :

26,30 x 8 = 210,40 euros TTC

 

Attention : le montant demandé au locataire ne doit pas non plus dépasser le montant imputé au bailleur.

est en zone tendue

 

le tarif maximum imputable au locataire est de 10 euros TTC par m2 de surface habitable (*)

 

Exemple :

Pour un logement de 26,30 m2 de surface habitable, le montant demandé au locataire ne doit pas dépasser :

26,30 x 10 = 263 euros TTC

 

Attention : le montant demandé au locataire ne doit pas non plus dépasser le montant imputé au bailleur.

est en zone très tendue

 

le tarif maximum imputable au locataire est de 12 euros TTC par m2 de surface habitable (*)

 

Exemple :

Pour un logement de 26,30 m2 de surface habitable, le montant demandé au locataire ne doit pas dépasser :

26,30 x 12 = 315,16 euros TTC

 

Attention : le montant demandé au locataire ne doit pas non plus dépasser le montant imputé au bailleur.

Pour toute explication, consulter la fiche pratique :

(*) Surface habitable : surface au sol déduction faite des murs, cloisons, marches et cages d'escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Certains espaces sont exclus de la surface habitable : combles non aménagés, caves, sous-sol, remise, garages, terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs, vérandas, locaux communs, dépendances, espaces dont la hauteur est inférieure à 1,80 mètre.