La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Energie et chauffage

Hausse des prix de l'énergie : le bouclier tarifaire prolongé en 2023

Publié le 16 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Tiko - stock.adobe.com

Le bouclier tarifaire, déjà prolongé jusqu'en décembre 2022 pour le gaz, et jusqu'au 1er février 2023 pour l'électricité, sera reconduit en 2023. C'est ce qu'a annoncé le gouvernement le 14 septembre 2022 dans sa conférence sur la situation énergétique. L'objectif est de pallier la forte hausse attendue sur les prix de l'énergie auprès des ménages et des petites entreprises. Service-Public.fr vous en dit plus sur cette mesure.

Alors que la crise énergétique laisse envisager de fortes augmentations sur les prix du gaz et de l'électricité cet hiver, le gouvernement vient d'annoncer la prolongation et les nouvelles dispositions du bouclier tarifaire sur les prix de l'énergie. La hausse des tarifs de gaz et d'électricité sera limitée à 15 %. La limitation est supérieure à celle de 2022 (qui était de 4 %) mais elle concerne « tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes ». Cette mesure implique :

  • une augmentation moyenne des factures de l'ordre de 25 € par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz. L'augmentation serait d'environ 200 € par mois sans bouclier tarifaire ;
  • une augmentation moyenne de l'ordre de 20 € par mois pour les ménages se chauffant à l'électricité, au lieu de 180 € sans bouclier tarifaire.

Le bouclier tarifaire limitant la hausse du prix du gaz et de l'électricité à 15 % est intégrée dans le projet de loi de finances pour 2023.

Il n'y a pas de rattrapage annoncé en 2024 à supporter par les ménages, le manque à gagner pour les énergéticiens devant être pris en charge par l'État. Par ailleurs, une aide pouvant aller jusqu'à 200 € est également prévue pour les Français se chauffant au fioul ou au bois.

  À noter : le ministère de la Transition écologique a lancé une campagne de sensibilisation à la sobriété énergétique sur le thème Chaque geste compte. Le plan de sobriété énergétique français vise à réduire de 10 % la consommation énergétique du pays.