Fiche pratique

Demande d'un chéquier ou d'un chèque

Vérifié le 07 mai 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Une banque peut confier à son client différentes formes (formules) de chèque, afin qu'il puisse remettre à ses créanciers des titres de paiement. Les différences s'expliquent par des variations dans les niveaux de contrainte et de garantie, pour l'émetteur et pour le bénéficiaire. La banque délivre les formules de chèque soit à l'unité, soit de façon groupée (dans un chéquier).

Le chèque barré est le terme pour les chèques bancaires classiques, les plus utilisés par les particuliers.

La délivrance et le dépôt d'un chèque barré sont gratuits.

Il est dit "non endossable, sauf au profit d'une banque". Cela signifie que le bénéficiaire d'un chèque barré ne peut disposer de l'argent correspondant qu'à la triple condition suivante :

  • il signe au dos du chèque,
  • il remet le chèque à un établissement bancaire pour qu'il l'inscrive sur un compte dont il est titulaire ou cotitulaire,
  • il y a assez d'argent sur le compte de l'émetteur du chèque pour porter la somme correspondante au crédit du compte du bénéficiaire.

Le bénéficiaire d'un chèque barré court le risque d'être confronté à un "chèque en bois", c'est-à-dire à un chèque sans provision qui ne lui permet pas de disposer de la somme inscrite dessus.

Échange contre des espèces

Le chèque non barré est "payable au guichet".

Cela signifie que son bénéficiaire peut disposer de l'argent correspondant en réclamant à l'agence bancaire de l'émetteur du chèque l'équivalent en espèces.

Transmission à un autre bénéficiaire

Le chèque non barré est transmissible.

Il peut être cédé par son bénéficiaire à une autre personne par simple inscription au dos du chèque :

  • de l'identité et des coordonnées du nouveau bénéficiaire, précédées de la mention "endossé à l'ordre de",
  • puis de la date de la transmission, accompagnée de la signature du bénéficiaire initial.

Chaque chèque non barré est soumis à un droit de timbre fiscal de 1,50 €.

Chèque visé

Le chèque visé est un chèque barré sur lequel son émetteur a fait apposer par sa banque la mention "somme disponible sur le compte à telle date et à telle heure" (ou une mention équivalente).

L'émetteur du chèque tend par ce moyen à démontrer que son chèque n'est pas "en bois".

Mais, au sens strict, l'existence de la provision n'est garantie que pour le moment précis où le visa est apposé et non pour le moment où il est donné au bénéficiaire.

Chèque certifié

Le chèque certifié est un chèque visé sur lequel la banque ajoute la mention "provision bloquée pendant 8 jours" (ou une mention équivalente).

Le bénéficiaire est donc garanti contre tout rejet pour défaut de provision s'il présente à l'encaissement le chèque avant la fin des 8 jours qui suivent la date du visa de la banque.

  À noter :

toutes les banques ne proposent pas la possibilité de disposer de chèques visés ou certifiés.

Le chèque de banque est un chèque barré dont l'émetteur est une banque, qui a prélevé au préalable la somme correspondante sur le compte d'un de ses clients.

Le bénéficiaire d'un chèque de banque est désigné par le client dont le compte a été prélevé.

Il est ainsi utilisable par le client prélevé comme un chèque certifié qu'il aurait émis et qui aurait une garantie d'encaissement de longue durée.

Banque de France

Pour s'informer

Informe les particuliers sur la réglementation bancaire, le crédit, le surendettement, les incidents de paiement et le droit au compte.

Par téléphone

0 811 901 801

Du lundi au vendredi de 8h à 18h

Numéro violet ou majoré : coût d'un appel vers un numéro fixe + service payant, depuis un téléphone fixe ou mobile

Pour connaître le tarif, écoutez le message en début d'appel

Par courrier

31 rue Croix des Petits-Champs

75049 PARIS Cedex 01