Question-réponse

Les périodes de stage sont-elles prises en compte pour la retraite ?

Vérifié le 01 janvier 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Oui, sous conditions.

Tout stage intégré à un cursus pédagogique de l'enseignement supérieur (université, grande école ou classe préparatoire, école technique supérieure) peut être pris en compte pour la retraite dans les conditions suivantes :

  • ce stage a débuté au plus tôt le 15 mars 2015,
  • sa durée est égale à 2 mois consécutifs ou, au cours d'une même année scolaire ou universitaire, à 2 mois consécutifs ou non,
  • le stagiaire a perçu une gratification de stage,
  • le stagiaire verse une cotisation.

Le stage est pris en compte pour la retraite si le stagiaire verse 392 € pour chaque trimestre d'assurance. La cotisation est versée, au choix du stagiaire :

  • soit en une fois,
  • soit par versement mensuel, d'un montant égal chaque mois, échelonné sur une période d'1 an ou 2 ans (au choix du stagiaire).

Si le stagiaire opte pour un versement mensuel, il doit le préciser dans sa demande de cotisation.

Démarches

Pour chaque stage ouvrant droit à la prise en compte pour la retraite, le stagiaire doit s'adresser :

  • à la Carsat située dans le ressort de laquelle se trouve la résidence de l'assuré,
  • ou, s'il réside à l'étranger, à la Carsat dans le ressort de laquelle la période de stage s'est déroulée.

Pièces à fournir

Le stagiaire doit adresser :

  • toutes mentions et pièces justificatives de son identité et permettant de déterminer si le stage pour lequel une demande de cotisation est faite est éligible à la prise en compte pour la retraite,
  • une copie de la convention de stage et de l'attestation de stage.

Délai

La demande doit être adressée dans les 2 ans qui suivent la date de la fin du stage ouvrant droit à la prise en compte pour la retraite.

Le stagiaire peut cotiser au maximum 2 trimestres.