Question-réponse

Peut-on toucher le RSA à l'étranger ?

Vérifié le 11 avril 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Tout dépend si vous quittez la France pour une durée inférieure ou supérieure à 3 mois.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Absence de moins de 3 mois

Si vous quittez la France pour une durée inférieure à 3 mois, votre droit au RSA est maintenu pendant les mois d'absence. Au retour de votre séjour, vous devez résider de manière stable et effective en France.

Exemple : si vous quittez la France du 1er mars au 25 avril (durée inférieure à 3 mois), vous continuez à percevoir le RSA pendant cette période.

Vous devez continuer à déclarer vos ressources chaque trimestre.

Absence de plus de 3 mois

Votre droit au RSA n'est pas maintenu pendant votre séjour à l'étranger.

En cas de séjour hors de France de plus de 3 mois, vous êtes dans l'obligation d'informer votre Caf (ou votre CMSA) de votre changement de situation. L'allocation n'est versée que pour les seuls mois civils complets (du 1er jour au dernier jour du mois) de présence en France.

Exemple : si vous quittez la France du 25 avril au 25 octobre, vous ne percevrez pas le RSA pour les mois d'avril et d'octobre, mais uniquement du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre.

Vous devez continuer à déclarer vos ressources chaque trimestre.

Si vous ne connaissez pas votre date de retour en France, vous pouvez demander à votre Caf (ou votre CMSA) une suspension de votre droit au RSA.

  Attention :

afin d'éviter tout remboursement de trop perçu, signalez très rapidement votre changement de situation à votre Caf (ou votre CMSA).

Où s’adresser ?

Faire une suggestion sur cette fiche