Fiche pratique

Subventions versées aux associations

Vérifié le 15 décembre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la vie associative

Les subventions regroupent les aides de toute nature, justifiées par un intérêt général, attribuées de manière facultative, par les administrations, les établissements publics ou d'autres organismes chargés de la gestion d'un service public administratif. Lorsqu'elles dépassent 23 000 €, elles donnent lieu à l’établissement d’une convention ou de comptes annuels. Leur utilisation entraîne parfois l’établissement de comptes annuels ou les soumet au contrôle financier de l’État.

Les subventions regroupent les aides de toute nature, justifiées par un intérêt général, attribuées de manière facultative par :

  • l’État ;
  • les collectivités territoriales ;
  • les établissements publics administratifs ;
  • les organismes de sécurité sociale ;
  • les établissements publics à caractère industriel et commercial ;
  • ou d'autres organismes chargés de la gestion d'un service public administratif.

Ces aides ne peuvent pas constituer la rémunération de prestations individualisées répondant aux besoins des autorités ou organismes qui les accordent.

Toute association déclarée et immatriculée au répertoire Sirene peut effectuer une demande de subvention pour :

  • réaliser une action ou un projet d'investissement ;
  • contribuer au développement d'activités ;
  • ou contribuer à son financement.

Pour l'attribution de certaines subventions, il peut être exigé que l'association dispose d'un agrément ministériel.

  À noter :

une association cultuelle ne peut recevoir aucune subvention publique.

Formulaire

Association : demande de subvention

Cerfa n°12156*05

Accéder au formulaire

Ministère chargé de la vie associative

Formulaire annexe :

Cerfa n°15059*01

Compte-rendu financier de subvention

Lorsque la subvention dépasse 23 000 €, l'administration ou l'organisme qui l'attribue doit conclure une convention avec l'association définissant l'objet, le montant, les modalités de versement et les conditions d'utilisation de la subvention.

Cette disposition ne s'applique pas aux organismes qui bénéficient de subventions pour l'amélioration, la construction, l'acquisition et l'amélioration des logements locatifs sociaux.

Formulaire

Modèle de convention pluriannuelle d'objectifs avec une association

Accéder au formulaire (pdf - 53.9 KB)

Ministère chargé de la vie associative

Formulaire

Modèle simplifié de convention pluriannuelle d'objectifs avec une association

Accéder au formulaire (pdf - 48.0 KB)

Ministère chargé de la vie associative

Lorsque la subvention est affectée à une dépense déterminée, l'association doit fournir à l'administration ou l'organisme qui l'a accordée, dans les 6 mois suivant la fin de l'exercice pour lequel elle a été attribuée, un compte rendu financier qui atteste de la conformité des dépenses effectuées à l'objet de la subvention.

Formulaire

Association - compte-rendu financier de subvention

Cerfa n°15059*01

Accéder au formulaire (pdf - 116.8 KB)

Ministère chargé de la vie associative

Le budget, les comptes de l'association, la demande de subvention, la convention et le compte rendu financier doivent être communiqués à toute personne qui en fait la demande par l'administration ou l'organisme ayant accordé la subvention.

L'utilisation des subventions accordées par l’État, une collectivité territoriale ou un établissement public peut faire l'objet de contrôles :

  • de l'autorité qui l'a accordée ;
  • et des comp­tables supérieurs du Trésor, de l'inspection générale des finances, de certains corps d'inspection et de la cour des comptes.

Ces contrôles financiers visent à vérifier que les subventions ont été utilisées conformément à l'objet pour lequel elles ont été accordées.

Toute association (ou fondation) ayant reçu au cours de l'année, une ou plusieurs subventions en numéraire dont le montant global dépasse 153 000 € doit établir des comptes annuels comprenant :

  • un bilan ;
  • un compte de résultat ;
  • et une annexe.

En cas de non respect de cette obligation, les dirigeants de l'association encourent une amende de 9 000 €.

Ces associations doivent nommer au moins un commissaire aux comptes et un suppléant et publier, dans les 3 mois suivant l'approbation des comptes par l'assemblée délibérante, au JOAFE sur le site internet de la direction de l'information légale et administrative (Dila) leurs comptes annuels et le rapport du commissaire aux comptes.

Service en ligne

Publication des comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation

Accéder au service en ligne

Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Ces documents sont publiés sous forme électronique et consultables gratuitement.