En brefSanté publique

Le calendrier vaccinal 2017

Publié le 16 juin 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Pixabay.com

BCG, méningocoque C, papillomavirus humains, infections à pneumocoque... Sur la base des recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), le ministère des Affaires sociales et de la Santé a publié en mai dernier le calendrier des vaccinations et des recommandations vaccinales pour 2017. Quelles en sont les nouveautés ?

Le calendrier 2017 recommande le BCG dès le 2e mois (sauf en Guyane et Mayotte où la vaccination est recommandée avant la sortie de la maternité).

Par ailleurs, l'âge de la première vaccination contre le méningocoque C est abaissée de façon transitoire à l'âge de 5 mois avec une deuxième injection à l'âge de 12 mois.

Autre nouveauté, la vaccination contre les papillomavirus humains est proposée jusqu'à l'âge de 26 ans pour les hommes ayant des relations homosexuelles. Pour les jeunes filles et les jeunes femmes non vaccinées auparavant, il est recommandé de commencer cette vaccination par le vaccin nonavalent qui protège contre 9 souches de papillomavirus (disponible prochainement).

Enfin, le calendrier 2017 simplifie les recommandations vaccinales contre les infections à pneumocoque pour les 5 ans et plus.

  Attention :

Suite à des difficultés d'approvisionnement rencontrées pour certains vaccins (BCG, hépatites A et B notamment), le calendrier vaccinal 2017 propose des schémas de vaccinations alternatifs.

  Rappel :

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables, selon leur âge, aux personnes vivant en France. Il émet des recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d'exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction

Et aussi

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité