La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Tester, alerter, protéger

Covid-19 : les personnes mises à l'isolement sont mieux accompagnées

Publié le 12 février 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Bits and Splits - stock.adobe.com

Personne seule derrière sa fenêtre

Afin de répondre à l'évolution de la pandémie, marquée notamment par l'apparition de variants plus contagieux, l'Assurance maladie a décidé de favoriser l'isolement le plus tôt possible et dans les meilleures conditions. C'est pourquoi elle renforce depuis le 21 janvier 2021 l'accompagnement des personnes devant s'isoler. Service-Public.fr vous explique.

Les modalités du dispositif

Les enquêteurs sanitaires chargés du « contact tracing » proposent systématiquement aux personnes testées positives un accompagnement sanitaire, matériel et psychologique à l'isolement, notamment :

  • aide aux démarches administratives ;
  • aide à domicile ;
  • repas ;
  • portage de courses ou des médicaments ;
  • accès aux communications électroniques ;
  • soutien psychologique.

Ce soutien comprend également une visite à domicile par un infirmier libéral (avec le consentement de la personne isolée), prise en charge à 100 %, dans les 24 heures suivant l'appel de l'Assurance maladie. Lors de la visite, l'infirmier aide le patient à organiser son isolement, lui donne des conseils et propose de dépister les membres de son foyer isolés avec lui. Il peut également identifier des besoins d'accompagnement social complémentaires et les transmettre à la préfecture du département.

Si l'Assurance maladie est informée que la personne est contaminée par une souche variante, elle communique cette information à l'infirmier qui peut adapter ses conseils et les tests de dépistage à réaliser sur les personnes du foyer. Une offre d'hébergement est proposée systématiquement pour éviter la propagation du variant en cas de besoin (personnes vivant en famille avec des proches à risque par exemple).

  A savoir : Pour aider les personnes positives et les cas contact à mieux comprendre les principes de l'isolement, le professionnel de santé leur remet un document expliquant les consignes concrètes adaptées à chaque situation. La personne peut décider d'adhérer à cette démarche d'isolement en signant le document.

Le suivi des personnes positives et des cas contact

L'Assurance maladie contacte les personnes positives à deux moments de l'isolement :

  • le 4e jour de la période d'isolement, pour s'assurer que celle-ci se déroule dans de bonnes conditions et que la visite de l'infirmier (ou l'accompagnement social), si elles en ont fait la demande, a bien eu lieu ;
  • le 7e jour de la période d'isolement, pour répondre à des questions par SMS. Les réponses permettent de déterminer si la période d'isolement peut prendre fin ou pas.

L'Assurance maladie joint les cas contact à trois moments de l'isolement :

  • 48 heures avant la date conseillée, pour réaliser le test de dépistage, au moyen d'un SMS de rappel ;
  • 4 jours après avoir été informés par l'Assurance Maladie de leur statut, par un SMS leur rappelant l'importance de bien respecter la période d'isolement (ces personnes peuvent signaler d'éventuels besoins pour améliorer les conditions de leur isolement) ;
  • le 7e jour de la période d'isolement, pour répondre à des questions par SMS. Leurs réponses permettent de déterminer si la période d'isolement peut prendre fin ou pas.

  Rappel : L'application TousAntiCovid permet notamment à la personne testée positive d'alerter immédiatement les autres utilisateurs qu'elle pourrait avoir contaminés durant sa période de contagiosité.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction