La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Célébrations

Cérémonies et fêtes de mariage : quelles sont les règles jusqu'au 30 juin ?

Publié le 26 mai 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © manifeesto - stock.adobe.com

La saison des mariages a débuté. À la mairie ou dans un lieu de culte (église, temple, synagogue, mosquée...), il est possible de se marier entouré de sa famille et de ses amis dans le respect d'un protocole sanitaire. Cérémonies civiles ou religieuses, quelles sont les règles ? Comment organiser ses noces ? Quelles sont les règles pour les repas et les fêtes de mariage ? Découvrez ce qui est actuellement possible et ce qui est annoncé pour les prochaines étapes du déconfinement jusqu'au 30 juin 2021.

Quelles sont les règles dans les lieux de culte et les mairies ?

Les offices de mariage peuvent se tenir dans les lieux de culte dans le respect d'un protocole sanitaire. Le port du masque est imposé.

Jusqu'au 8 juin 2021, seul un emplacement sur trois peut être occupé et le positionnement doit être organisé en quinconce entre chaque rangée. Les invités doivent donc être installés de manière à ce que deux sièges soient libres entre chaque personne ou entité familiale. Une seule rangée sur deux peut être occupée.

Dès le 9 juin 2021, il sera possible d'organiser le lieu de culte en laissant libre un siège sur deux entre chaque personne ou entité familiale.

À compter du 30 juin 2021, les restrictions seront levées.

Les mariages civils peuvent avoir lieu en appliquant des règles similaires à celles en vigueur dans les lieux de culte. Le nombre de personnes pouvant assister à la cérémonie peut varier en fonction de la taille de la salle. Il convient de se renseigner auprès de la mairie.

Quelles conditions pour les repas et les fêtes ?

Jusqu'au 8 juin 2021, la restauration n'étant pas autorisée en intérieur, les fêtes et repas de mariage ne peuvent être organisés qu'en extérieur dans le respect des protocoles sanitaires, et le cas échéant, des jauges applicables aux établissements qui les accueillent, comme les restaurants, les gîtes, les hôtels, ou les châteaux. Le nombre de convives est donc défini en fonction des types d'établissements et de leur capacité d'accueil. Par exemple, sous un chapiteau, la jauge est fixée à 35 % de la capacité. Les invités doivent se restaurer assis, à raison de 6 personnes maximum par table.

Entre le 19 mai et le 30 juin 2021, les fêtes de mariage organisées dans l'espace public, comme par exemple dans des parcs et jardins publics, sont limitées à 10 personnes, comme tous les autres rassemblements.

À compter du 9 juin et jusqu'au 30 juin 2021, les repas de mariage seront de nouveau autorisés en intérieur mais les participants devront rester assis et leur nombre ne devra pas dépasser 50 % de la capacité d'accueil de la salle, avec un maximum de 6 personnes par table. La restauration debout, comme les cocktails et les buffets, ainsi que les pistes de danse en intérieur demeureront interdites.

À compter du 30 juin 2021, les mariages pourront être organisés sans restrictions, en intérieur comme en extérieur, mais dans le respect des mesures barrières et des règles de distanciation, et avec un protocole de test adapté.

Quelles sont les jauges dans les salles des fêtes et les salles de réunion ?

Depuis le 19 mai 2021, ces établissements sont autorisés à rouvrir avec une jauge fixée à 35 % de l'effectif autorisé, et un maximum de 800 personnes.

Dès le 9 juin 2021, la jauge sera réévaluée à 65 % de l'effectif autorisé, le plafond à 5 000 personnes maximum. Le pass sanitaire devra être utilisé au-delà de 1 000 personnes.

À compter du 30 juin 2021, la jauge ne sera plus en vigueur. Le pass sanitaire devra toujours être utilisé au-delà de 1 000 personnes.

  A savoir : Un protocole sanitaire pour les traiteurs de l'événementiel est mis à la disposition par le ministère de l’Économie.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Agenda

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction