La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Remboursement de médicament

Un premier traitement contre le vitiligo pris en charge par l’Assurance maladie

Publié le 02 février 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : Михаил Решетников - stock.adobe.com

Un arrêté du 26 janvier 2024 autorise la mise sur le marché d'une crème pour les patients atteints de vitiligo. Ce nouveau traitement est pris en charge à hauteur de 100 % pour les adultes et les adolescents de plus de 12 ans.

Le vitiligo est une maladie auto-immune qui se manifeste par une dépigmentation de certaines zones de la peau, dûe à la disparition de certaines cellules appelées mélanocytes.

En France, aucun traitement n’était jusqu’alors disponible pour traiter le vitiligo. Un arrêté du 26 janvier 2024, publié au Journal officiel du 31 janvier 2024 autorise la vente et le remboursement intégral d’un premier traitement.

Le traitement, une crème à appliquer sur la peau, n’est délivrable qu’en pharmacie hospitalière, dans certains établissements. Il est disponible sur ordonnance.

Cette autorisation a été délivrée à la crème Opzelura du laboratoire Incyte Biosciences.

La prise en charge de cette crème concerne les adultes et les adolescents de plus de 12 ans pour un « traitement du vitiligo non-segmentaire avec atteinte faciale », comme spécifié dans l’arrêté du 26 janvier 2024.

  À savoir : ce nouveau traitement a obtenu le 19 avril 2023 une autorisation de mise sur le marché, valable dans toute l’Union européenne [pdf - 127.22 KB - PDF)]. En France, il est mis en circulation dans le cadre du dispositif d’accès direct adopté par la loi de financement de la Sécurité sociale 2022. La délivrance du médicament est possible après la publication de l’avis favorable de la Haute Autorité de santé.