Zoom

Comment savoir si l'on est bénéficiaire d'une assurance-vie ?

Publié le 12 décembre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Jakub Jirsák - AdobeStock

Famille protégée par un parapluie

Vous pensez être le bénéficiaire d'une assurance-vie contractée par un aïeul qui vient de disparaître. Savez-vous que le service AGIRA organise la recherche des contrats d'assurance-vie non réclamés en cas de décès du souscripteur ? Service-public.fr vous explique.

Pour savoir si vous avez été désigné comme bénéficiaire d'un contrat d'assurance-vie , vous pouvez, dès lors que vous êtes en mesure d'apporter la preuve du décès de la personne qui a signé le contrat, vous adresser à l'Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance (AGIRA) qui procédera à la recherche.

La démarche est réalisable :

Lorsque la recherche a permis de retrouver le bénéficiaire, l'organisme assureur concerné a 15 jours à partir de la réception de l'avis de décès pour lui demander de fournir les pièces nécessaires au paiement du capital. Celui-ci sera versé dans un délai d'un mois après réception de ces documents.

  Rappel : Il existe deux grandes catégories d'assurances-vie, l'assurance en cas de vie et l'assurance en cas de décès. Toutes deux garantissent le versement d'un capital ou d'une rente au bénéficiaire désigné dans le contrat, au terme du contrat dans le premier cas, au décès de l'assuré dans le second.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction