Question-réponse

Le salarié peut-il revenir sur sa démission ?

Vérifié le 01 septembre 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Oui, sous conditions.

La démission est valable lorsque la volonté de démissionner est claire et non équivoque. Si c'est le cas, le salarié ne peut pas réintégrer l'entreprise (sauf accord de l'employeur).

Toutefois, en cas d'ambiguïté sur la volonté réelle de démissionner, le salarié peut revenir sur sa démission de manière valable à condition de le faire rapidement.

Cela peut être le cas, par exemple, en cas de démission remise à l'employeur :

  • sous l'emprise de la colère ou sous le coup de l'émotion,
  • sous l'emprise de troubles psychiques,
  • ou suite à des pressions (menace d'un licenciement pour faute, par exemple).

Dans ce cas, la rétractation du salarié s'impose à l'employeur.

En cas de conflit sur la validité de la rétractation, le conseil de prud'hommes peut être saisi. Il convient alors de présenter au juge des éléments susceptibles de prouver le vice du consentement (mails, certificat médical, attestations de collègues, courriers...).

Le conseil de prud'hommes peut requalifier la démission en licenciement sans cause réelle et sérieuse.