Question-réponse

Comment rembourser son crédit immobilier par anticipation ?

Vérifié le 29 août 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous pouvez décider avant le terme du contrat de rembourser une partie ou la totalité de votre prêt (à l'occasion d'une rentrée d'argent imprévue par exemple).

Dans le cas d'un remboursement partiel, vous choisissez la somme que vous affectez à ce remboursement. Cependant, le contrat peut interdire les remboursements égaux ou inférieurs à 10 % du montant initial du prêt, sauf s'il s'agit de son solde.

  À noter :

la loi ne prévoit pas de délai de préavis en cas de remboursement anticipé du crédit.

Prêt obtenu depuis le 30 juin 1999

Le contrat peut prévoir le paiement d'une indemnité au prêteur si vous remboursez votre prêt de façon anticipée.

Cette indemnité :

  • ne doit pas dépasser 6 mois d'intérêt sur le capital remboursé par anticipation au taux moyen du prêt,
  • et ne peut pas dépasser 3 % du capital restant dû avant le remboursement.

Elle peut être majorée des intérêts compensateurs pour les remboursements anticipés de prêts à taux variable.

  À savoir :

dès réception de votre demande de remboursement anticipé, le prêteur doit vous envoyer les informations nécessaires chiffrant notamment les conséquences financières.

Vous n'aurez pas à payer d'indemnité en cas de remboursement anticipé de votre prêt

  • si vous ou la personne avec qui vous vivez en couple vendez votre logement suite à un changement de lieu de travail,
  • ou si vous ou la personne avec qui vous vivez en couple vendez votre logement suite à une cessation forcée de votre activité professionnelle (licenciement notamment),
  • ou si vous vendez votre logement suite au décès de la personne avec qui vous vivez en couple.

Prêt obtenu avant le 30 juin 1999

Le contrat peut prévoir le paiement d'une indemnité au prêteur si vous remboursez votre prêt de façon anticipée.

Cette indemnité :

  • ne doit pas dépasser 6 mois d'intérêt sur le capital remboursé par anticipation au taux moyen du prêt,
  • et ne peut pas dépasser 3 % du capital restant dû avant le remboursement.

Elle peut être majorée des intérêts compensateurs pour les remboursements anticipés de prêts à taux variable.

  À savoir :

dès réception de votre demande de remboursement anticipé, le prêteur doit vous envoyer les informations nécessaires chiffrant notamment les conséquences financières.