Question-réponse

Faut-il une autorisation pour détenir un animal de compagnie ?

Vérifié le 31 janvier 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Selon l'espèce que vous souhaitez acquérir, vous devez faire la différence entre les animaux domestiques et non domestiques. L'acquisition de certains animaux non domestiques est possible avec ou sans autorisation préfectorale. Les animaux autres que les chiens et chats sont généralement qualifiés de nouveaux animaux de compagnie (NAC).

Animal domestique

Une liste officielle fixée par arrêté (voir annexe) indique avec précision les animaux qui sont des animaux domestiques.

Les animaux considérés comme des animaux domestiques sont notamment les suivants : chat, chien, porc, chinchilla, cheval, cochon d'inde, poisson rouge etc.

Dans ce cas, vous n'avez pas besoin d'autorisation préfectorale.

Si l'animal que vous souhaitez détenir ne figure pas sur la liste, vous devrez peut-être obtenir une autorisation préfectorale. Dans ce cas, renseignez-vous directement auprès de votre direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP) ou de la préfecture de police de Paris (section des affaires vétérinaires).

Paris

Où s’adresser ?

Préfecture de police de Paris

12/14 quai de Gesvres

75 195 Paris Cedex 04

Téléphone

01 49 96 33 40

Horaires d'accueil téléphonique du lundi au vendredi : de 9h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h30

Autre cas

Si vous souhaitez détenir un animal non domestique, vous serez automatiquement considéré comme possédant un élevage d'agrément. La possession de certains animaux non domestiques est soumis à autorisation. Des conditions de détention doivent être respectées et, en l'absence de leur respect, des sanctions pénales peuvent vous être infligées.

Si en la qualité de particulier vous souhaitez détenir certains animaux non domestiques, vous serez considéré comme possédant un élevage d'agrément. Ce statut juridique se différencie des établissements d'élevage (professionnels). Moins contraignant, le statut d'élevage d'agrément vise les particuliers assimilables à des éleveurs amateurs.

Par conséquent, la seule détention d'un animal sauvage constitue un élevage d'agrément. Ce type d'élevage doit être à but non lucratif et les effectifs des animaux détenus doivent rester limités .

La possession de certains animaux non domestiques est soumis à autorisation.

Pour savoir si la détention de l'animal non domestique est soumis à autorisation, reportez-vous à la liste officielle fixée par arrêté .

Les animaux non domestiques soumis à autorisation préfectorale sont notamment les suivants : sanglier, perroquets, tourterelles, pigeons, colombes et certaines espèces de tortues.

Si vous rencontrez une difficulté, renseignez-vous directement auprès de votre direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP) ou de la préfecture de police de Paris (section des affaires vétérinaires).

Si la possession de l'animal non domestique est soumise à autorisation, vous devez faire une demande d'autorisation de détention par lettre recommandée avec avis de réception auprès du préfet de département du lieu de détention de l'animal.

Votre demande doit comporter le formulaire cerfa n°12447*01.

  Attention :

en cas de déménagement dans un autre département, une nouvelle demande d'autorisation est nécessaire.

Paris

Où s’adresser ?

Préfecture de police de Paris

12/14 quai de Gesvres

75 195 Paris Cedex 04

Téléphone

01 49 96 33 40

Horaires d'accueil téléphonique du lundi au vendredi : de 9h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h30

Les installations et le mode de fonctionnement de l'élevage d'agrément doivent garantir la satisfaction des besoins biologiques de l'animal et son bien-être.

Plusieurs sanctions pénales sont prévues notamment en cas d'abandon ou d'actes de cruauté sur les animaux non domestiques.