Question-réponse

Fonction publique : qu'est-ce que l'allocation temporaire d'invalidité (ATI) ?

Vérifié le 22 juin 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

En cas d'invalidité temporaire d'origine professionnelle (accident du travail ou maladie professionnelle), un fonctionnaire peut percevoir une allocation temporaire d'invalidité, sous conditions.

L'allocation temporaire d'invalidité (ATI) est une prestation versée au fonctionnaire en plus de son traitement en cas d'invalidité temporaire d'origine professionnelle.

L'allocation temporaire d'invalidité (ATI) peut vous être versée si vous êtes fonctionnaire atteint d'une incapacité permanente résultant :

  • soit d'un accident de travail ayant entraîné une incapacité permanente d'au moins 10 %,
  • soit d'une maladie professionnelle inscrite aux tableaux des maladies professionnelles de la sécurité sociale, dans les conditions prévues aux tableaux,
  • soit d'une maladie professionnelle inscrite aux tableaux des maladies professionnelles, hors conditions prévues aux tableaux et causée par votre travail habituel,
  • soit d'une maladie professionnelle non inscrite aux tableaux des maladies professionnelles, mais résultant de votre travail habituel et ayant entraîné une invalidité d'au moins 25 %.

Si vous êtes atteint d'une maladie professionnelle, vous percevez l'ATI si cette maladie remplit les conditions ouvrant droit à la rente d'incapacité permanente.

Vous devez être en activité ou, à défaut, soit atteindre la limite d'âge soit être admis à la retraite avant de pouvoir reprendre vos fonctions.

  À savoir :

l'agent contractuel peut prétendre à une indemnisation versée par la sécurité sociale.

Demande

Vous devez adresser une demande d'ATI à votre service du personnel :

  • dans l'année qui suit la date de constatation officielle de la consolidation de la blessure ou de l'état de santé,
  • ou, si vous avez repris votre activité après consolidation de votre blessure ou de votre état de santé, dans l'année qui suit la date de reprise de fonctions.

L'administration se charge ensuite de vérifier si vous y avez droit. Des visites médicales auprès de médecins agréés sont à prévoir.

Détermination du taux d'invalidité

Le taux d'invalidité est déterminé par la commission de réforme sur la base d'un barème réglementaire indicatif.

L'administration prend une décision fixant le taux d'invalidité permanente et le montant de l'ATI. Elle se base sur l'avis de la commission de réforme, et sous réserve de l'avis conforme de la caisse de retraite compétente.

L'ATI est attribuée pour 5 ans à partir :

  • de la date de constatation officielle de la consolidation de votre blessure ou de votre état de santé,
  • ou, de la date de reprise des fonctions si vous avez repris votre activité après consolidation de votre blessure ou de votre état de santé.

À l'issue des 5 ans, vos droits à l'ATI sont réexaminés par la commission de réforme.

L'ATI est alors :

  • soit attribuée sans limitation de durée (sur la base du nouveau taux d'invalidité constaté),
  • soit supprimée, si vous n'êtes plus invalide.

Par la suite, vous pouvez demander la révision de vos droits (5 ans au moins après le précédent examen). La date d'effet de la révision est fixée à la date du dépôt de la demande.

En cas de nouvel accident ouvrant droit à allocation, vos droits sont réexaminés dans les mêmes conditions et délais que pour votre 1re demande.

Une nouvelle ATI est alors éventuellement accordée, en remplacement de la précédente, pour une durée de 5 ans.

Montant

Le montant mensuel de l'ATI est égal au taux d'invalidité multiplié par 1 148 € (traitement brut de l'indice majoré 245).

  À noter :

l'ATI est exonérée de l'impôt sur le revenu à hauteur de 50 % de son montant.

Versement

L'ATI est versée par votre caisse de retraite, mensuellement à terme échu.

Si vous êtes retraité, l'ATI continue d'être versée sur la base du dernier taux d'invalidité constaté durant l'activité. L'allocation n'est plus réévaluée au cours de la retraite.

Lorsque votre mise à la retraite intervient moins de 5 ans après l'attribution de l'allocation, vos droits sont réexaminés à la date de votre mise en retraite. Ce réexamen peut aboutir :

  • au maintien de l'ATI au même taux,
  • ou à une réévaluation de votre taux d'invalidité (et donc de l'allocation),
  • ou à une suppression de l'allocation.

Si vous êtes mis en retraite pour invalidité en raison de l'aggravation de l'invalidité ayant ouvert droit à l'ATI, celle-ci est remplacée par la rente d'invalidité.

Si vous êtes mis en retraite pour invalidité en raison d'une invalidité imputable au service mais indépendante de l'infirmité ayant ouvert droit à l'ATI, celle-ci est maintenue et la rente d'invalidité ne rémunère que la nouvelle invalidité.