Question-réponse

La famille déjà en France peut-elle bénéficier d'un regroupement familial ?

Vérifié le 15 octobre 2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Oui. Dans un cas, l'époux et les enfants de l'étranger déjà en France peuvent bénéficier d'un regroupement familial, sans retour dans le pays d'origine. Il s'agit d'une procédure dérogatoire car l'une des conditions exigées pour la demande de regroupement familial est normalement la présence de la famille à l'étranger. Mais les autres conditions pour le regroupement familial doivent être remplies.

Le regroupement familial sur place peut concerner 2 étrangers qui vivent en France avec une carte de séjour d'au moins un an et qui se sont mariés. C'est le cas notamment lorsque l'époux bénéficiaire séjourne en France sous le statut d'étudiant ou de visiteur.

Les enfants mineurs du couple peuvent également en bénéficier.

Ce sont les mêmes que pour la procédure normale .

Le demandeur doit :

  • résider sous carte de séjour depuis au moins 18 mois en France (12 mois pour l'Algérien),
  • disposer de ressources et d'un logement,
  • respecter les principes qui régissent la vie familiale en France.

Ce sont également les mêmes que pour la procédure normale (absence de polygamie, de menace à l'ordre public...), à l'exception de la résidence hors de France.

L'étranger, à l'origine du regroupement, doit déposer une demande de regroupement familial à la délégation territoriale de l'Ofii compétente pour son domicile.

Où s’adresser ?

Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune :

Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), réseau local

Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii)

Cette délégation instruit la demande, avant de la transmettre au préfet du département du domicile de la famille pour décision.

Cas général

Où s’adresser ?

Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune :

Préfecture

Ministère en charge de l'intérieur

En cas d'accord, l'époux bénéficiaire et les enfants devenus majeurs reçoivent une carte de séjour d'un an vie privée et familiale.

Toutefois, l'époux et les enfants originaires du Maghreb ou d'Afrique subsaharienne reçoivent une carte de 10 ans, si l'étranger à l'origine du regroupement est titulaire d'un tel titre.