La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Retraite du combattant

Vérifié le 03 septembre 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Autres cas ? Carte du combattant

La retraite du combattant est une somme versée en témoignage de la reconnaissance nationale par le ministère en charge des anciens combattants. En principe, elle est attribuée à partir de 65 ans mais dans certains cas, elle peut être versée dès 60 ans.

À partir de 65 ans

Vous devez avoir la carte du combattant.

Cas général

Vous devez faire votre demande dans le mois précédent votre 65e anniversaire.

Il faut fournir les documents suivants  :

Demande de retraite du combattant

Cerfa n° 10860*04 - Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG)

Vous devez envoyer votre demande au service de l'ONACVG qui vous a délivré la carte du combattant.

Services effectués en Algérie de 1962 à 1964

Vous devez faire votre demande dans le mois précédent votre 65e anniversaire.

Vous devez fournir les documents suivants  :

Demande de carte du combattant, du titre de reconnaissance de la Nation, de la retraite du combattant pour les services effectués en Algérie de 1962 à 1964

Cerfa n° 15924*01 - Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG)

Vous devez envoyer votre demande au service de l'ONACVG qui vous a délivré la carte du combattant pour les services effectués en Algérie (1962-1964).

764,40 € par an

La retraite du combattant est versée à son bénéficiaire tous les 6 mois, jusqu'à son décès.

Elle se cumule avec les retraites professionnelles.

Elle est incessible, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas transmettre votre droit à la retraite du combattant à une autre personne.

Elle est insaisissable, c'est-à-dire que son montant n'est pas pris en compte en cas de saisie (par exemple, en cas de saisie sur compte bancaire ou saisie sur rémunérations).

Elle n'est pas imposable, ni prise en compte dans le calcul des ressources lors d'une demande d'aides sociales.

Au décès du bénéficiaire de la retraite du combattant, il faut transmettre son acte de décès au service de l'ONACVG de son département.

  A noter : après le décès du bénéficiaire, la retraite du combattant n'est pas reversée à son époux.

Dès 60 ans

Pour obtenir la retraite du combattant dès 60 ans, vous devez en faire personnellement la demande dès que vous avez la carte du combattant.

De plus, vous devez :

Cas général

Vous devez faire votre demande dans le mois qui précède votre 60e anniversaire.

Vous devez fournir les documents suivants  :

Demande de retraite du combattant

Cerfa n° 10860*04 - Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG)

Vous devez envoyer votre demande au service de l'ONACVG qui vous a délivré la carte du combattant.

Services effectués en Algérie (1962-1964)

Vous devez faire votre demande dans le mois qui précède votre 60e anniversaire.

Vous devez fournir les documents suivants :

Demande de carte du combattant, du titre de reconnaissance de la Nation, de la retraite du combattant pour les services effectués en Algérie de 1962 à 1964

Cerfa n° 15924*01 - Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG)

Vous devez envoyer votre demande au service de l'ONACVG qui vous a délivré la carte du combattant pour l'Algérie (1962-1964).

764,40 € par an

La retraite du combattant est versée à son bénéficiaire tous les 6 mois, jusqu'à son décès.

Elle se cumule avec les retraites professionnelles.

Elle est incessible, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas transmettre votre droit à la retraite du combattant à une autre personne.

Elle est insaisissable, c'est-à-dire que son montant n'est pas pris en compte en cas de saisie (par exemple, en cas de saisie sur compte bancaire ou saisie sur rémunérations).

Elle n'est pas imposable, ni prise en compte dans le calcul des ressources lors d'une demande d'aides sociales.

Au décès du bénéficiaire de la retraite du combattant, il faut transmettre son acte de décès au service de l'ONACVG de son département.

  A noter : après le décès du bénéficiaire, la retraite du combattant n'est pas reversée à son époux.

Cette page vous a t-elle été utile ?