Moyens de paiement

Cartes bancaires : comment éviter d'être victime d'une fraude ?

Publié le 11 juin 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Dans la majorité des cas, les fraudeurs s’attaquant aux moyens de paiement usurpent votre numéro de téléphone puis se font passer pour des tiers de confiance afin de vous voler vos données de sécurité. Ils peuvent aller jusqu’à reproduire la voix de votre banquier avec des outils d'intelligence artificielle. Une campagne de sensibilisation lancée le 8 juin 2024 vous rappelle notamment que vous ne devez jamais communiquer vos codes, mots de passe ou identifiants bancaires à qui que ce soit.

Le ministère de l’Économie et des Finances, la Banque de France, la Fédération bancaire française ainsi que l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement signalent quelques précautions à prendre concernant vos moyens de paiement, notamment :

  • ne jamais utiliser les liens ou numéros de téléphone présents dans un message lorsque vous n’êtes pas certain de l’identité de l’expéditeur (les fraudeurs utilisent ce moyen pour obtenir vos informations confidentielles) ;
  • ne jamais confier votre carte bancaire ou tout autre instrument de paiement à qui que ce soit (un proche, un coursier…) et privilégier la solution d’authentification forte la plus sûre (application bancaire sur smartphone, clé USB, montre connectée…) ;
  • ne jamais communiquer vos données de sécurité (identifiants, mots de passe…) à qui que ce soit ;
  • ne pas conserver vos données de sécurité sur un support physique (carnet, post-it…) ou informatique (disque dur, messagerie électronique, fichier présent sur votre ordinateur portable…) ;
  • signaler rapidement au numéro de téléphone 33700 les SMS qui vous semblent de nature frauduleuse.

Il est par ailleurs important que vous sachiez que :

  • votre conseiller bancaire ne vous demandera jamais un code, un mot de passe ou un identifiant, ni d’effectuer ou de valider une opération financière ;
  • un agent de votre banque ne viendra pas chez vous pour récupérer votre carte bancaire ou pour mettre en sécurité votre argent ou vos bijoux ;
  • la Banque de France ne vous demandera jamais vos coordonnées bancaires, d’informations personnelles ou l'annulation d’une opération bancaire ;
  • l'administration fiscale ne vous adressera en aucune manière une invitation à remplir un formulaire en ligne pour obtenir un remboursement sans vous connecter à votre espace personnalisé. Elle ne vous enverra pas non plus de SMS au sujet d'une amende impayée.

Que devez-vous faire si vous avez été victime d’une fraude bancaire ?

Si vous avez été la cible d'un fraudeur s'attaquant aux moyens de paiement, vous devez veiller à fournir aux forces de l’ordre ou à votre banque toutes les informations concernant la fraude dont vous avez été victime, notamment :

  • les procédés techniques ou manipulatoires que le fraudeur a utilisés selon vous ;
  • la carte bancaire ou tout autre instrument de paiement que vous avez utilisé ;
  • les messages ou appels reçus vous paraissant frauduleux ;
  • les actions que vous avez entreprises une fois la fraude découverte (blocage de votre carte bancaire, recours à la démarche Perceval pour signaler une fraude à la carte bancaire, utilisation du dispositif Thésée de plainte en ligne pour les arnaques sur internet…).

À noter

Si vous êtes victime d’une fraude, votre banque ne peut pas exiger un dépôt de plainte de votre part comme préalable à l’analyse de votre demande de remboursement.

Agenda