Question-réponse

Comment justifier de son niveau de connaissance de la langue française ?

Vérifié le 02 août 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le niveau requis est le niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues (CERL) . Il correspond au niveau d'un élève en fin de scolarité obligatoire apte à écouter, prendre part à une conversation et à s'exprimer oralement en continu.

Il s'agit de maîtriser le langage nécessaire à la vie quotidienne et aux situations de la vie courante.

Selon votre situation, vous avez différentes possibilités pour prouver votre niveau.

Vous pouvez produire :

  • un diplôme égal ou supérieur au niveau requis,
  • ou une attestation délivrée soit par un organisme reconnu par l'État comme apte à assurer une formation "Français langue d'intégration" (FLI), soit à l'issue d'un test linguistique certifié ou reconnu au niveau international.

Vous êtes dispensé de produire ce diplôme ou cette attestation prouvant votre niveau de français si :

  • vous êtes titulaire d'un diplôme délivré dans un pays francophone à l'issue d'études suivies en français,
  • vous souffrez d'un handicap ou d'un état de santé déficient chronique,
  • vous êtes âgé de plus de 60 ans.

Dans ce cas, ou si le diplôme que vous avez acquis ne correspond pas au niveau B1, votre connaissance du français est évaluée au cours d'un simple entretien individuel avec un agent de préfecture.

Informateur spécialisé - Allo Service Public

Pour des renseignements complémentaires

Service de renseignement administratif par téléphone sur vos droits, vos obligations et les démarches à accomplir.

Les informateurs qui vous répondent appartiennent, selon la question, aux ministères en charge du droit du travail, de l'intérieur, de la justice, du logement et de l'urbanisme ou de la consommation.

Accès : service accessible uniquement via un code d'accès.

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 18h15.

Coût : 0,15 € / minute + prix de l'appel [en savoir plus]

Attention : c'est un service généraliste, qui n'a pas accès aux dossiers personnels des usagers et ne peut donc pas renseigner sur leur état d'avancement.