Question-réponse

Comment régler un litige avec un notaire ?

Vérifié le 17 août 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice

En cas de litige avec un notaire, vous devez saisir un tribunal ou la chambre des notaires selon le cas.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Si le litige porte sur la rémunération

Pour sa rémunération, le notaire perçoit des émoluments, des droits et des déboursés (appelés couramment frais de notaire).

Le notaire vous remet obligatoirement un compte détaillé (un relevé des frais dus) à la fin de sa mission.

Les émoluments ne sont pas libres : ils sont strictement réglementés par la loi (96 rubriques d'actes tous tarifés différemment). Ils correspondent à la rémunération de la mission en elle-même (par exemple, une vente d'immeuble).

Cependant, un notaire peut recevoir des honoraires libres uniquement pour des activités notariales non tarifées. Dans ce cas, il informe par écrit son client avant le début de cette activité du montant et/ ou du mode de calcul des honoraires qu’il lui réclamera.

Les droits sont les taxes dues à l'État, encaissées par le notaire et reversées au Trésor public.

Les déboursés sont les sommes dues à des tiers (obtention de pièces et documents nécessaires à la sécurité de l'acte - par exemple : demande de formalité ou acte de géomètre-expert) ou des frais de déplacement.

En cas de contestation sur la rémunération, il est possible de saisir le tribunal civil. Le tribunal compétent dépend la somme en jeu. Par exemple, si vous estimez que la facture a été mal calculée et est trop élevée.

La juridiction compétente dépend des sommes en jeu dans le litige.

  À noter :

dans les cas les plus graves, vous pouvez portez plainte au pénal. Par exemple pour escroquerie, si vous estimez que le notaire a délibérément cherché à vous tromper.

Autre cas de litige

Si vous rencontrez des difficultés avec votre notaire (retards inexpliqués, refus répétés de rendez-vous, etc.) vous pouvez saisir la Chambre départementale des notaires.