Question-réponse

Comment faire une donation entre époux ?

Vérifié le 02 août 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La donation entre époux, dite donation au dernier vivant, vous permet d'augmenter la part d'héritage de votre époux(se).

Les biens sur lesquels elle peut porter dépend de la présence ou non de descendants. La donation entre époux nécessite de faire appel à un notaire.

La donation entre époux, dite donation au dernier vivant, porte sur les biens que vous laisserez à votre décès.

Elle vous permet de transmettre à votre époux(se) plus que la quotité disponible.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

En présence de descendants

En présence de descendants, vous pouvez donner à votre conjoint au maximum :

  • Soit un quart de votre succession en pleine propriété, et les trois quarts en usufruit
  • Soit la totalité de votre succession en usufruit
  • Soit la quotité disponible de votre succession en pleine propriété, qui dépend du nombre d'enfants au jour de votre décès :
    • s'il y a un enfant, la moitié de la succession
    • s'il y a 2 enfants, le tiers
    • s'il y en a 3 ou plus, le quart.

En l'absence de descendants

Vous pouvez donner à votre époux(se) l'intégralité de votre succession.

Toutefois, si votre père et/ou votre mère sont toujours vivants, ils peuvent utiliser leur droit de retour sur les donations qu'ils vous avaient consenties.

Vous devez vous adresser à un notaire.

Où s’adresser ?

Sauf opposition de votre part, le notaire fait inscrire votre donation au dernier vivant au Fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV).

Vous pouvez effectuer une donation au dernier vivant :

  • avant le mariage par contrat (mais elle sera sans effet si le mariage n'a pas lieu)
  • ou pendant le mariage.

Oui, sauf en cas de donation consentie par contrat de mariage.

  À noter :

la donation au dernier vivant peut être révoquée par un époux sans que l'autre en soit informé.