Fiche pratique

Emprunt collectif en copropriété

Vérifié le 04 juillet 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Un syndicat de copropriétaires peut souscrire un prêt bancaire pour financer divers travaux au sein de la copropriété.

Un prêt bancaire peut être souscrit au nom du syndicat de copropriétaires pour financer :

L'emprunt collectif est souscrit au nom du syndicat des copropriétaires pour le compte :

  • de l'ensemble des copropriétaires,
  • ou des seuls copropriétaires qui décident d'y participer.

Le recours à l'emprunt collectif est soumis à certaines règles de formes.

Ordre du jour

Les conditions générales et particulières du projet de contrat de prêt doivent être jointes à l'ordre du jour de l'assemblée générale au cours de laquelle le recours à l'emprunt collectif doit être voté.

Règles de vote

La décision de souscrire un emprunt collectif doit faire l'objet d'un vote à l'unanimité.

Dans certains cas, la décision de souscrire l'emprunt est prise à la même majorité que celle nécessaire au vote des travaux concernés.

Cette dérogation s'applique si l'emprunt est prévu pour le bénéfice des seuls copropriétaires décidant d'y participer.

Notification de participation

Les copropriétaires participant à l'emprunt doivent ensuite notifier leur décision au syndic en précisant le montant qu'ils souhaitent demander dans la limite de leur quote-part de dépense.

Cette notification doit être faite dans un délai de 2 mois :

  • à compter de la notification du procès-verbal d'assemblée générale pour les copropriétaires opposants ou défaillants,
  • à compter de la tenue de l'assemblée générale pour les autres copropriétaires.

Le contrat de prêt doit être conforme aux conditions générales et particulières qui ont été jointes à l'ordre du jour de l'assemblée générale.

Son montant est plafonné et la signature ne peut intervenir avant un certain délai.

Montant

Le montant de l'emprunt est plafonné au montant total des quotes-parts de dépenses des copropriétaires participants.

Garantie

Le syndicat de copropriétaires doit impérativement être garanti par une caution solidaire, c'est-à-dire par un tiers (un autre organisme bancaire, par exemple), pour prévenir les cas d'impayés de remboursement du prêt d'un ou plusieurs copropriétaires.

L'engagement de la caution doit résulter d'un accord écrit de l'organisme bancaire.

Signature

La signature du prêt est faite par le syndic agissant au nom du syndicat des copropriétaires.

Elle s'effectue après le délai de 2 mois à compter de la notification de la décision d'assemblée générale concernant le recours à l'emprunt collectif.

Seuls les copropriétaires bénéficiant du prêt sont tenus de rembourser son montant, ses intérêts et honoraires dans la limite de leur quote-part des dépenses.

En cas d'impayé de remboursement du prêt, le syndic doit adresser une mise en demeure au copropriétaire défaillant par lettre recommandée avec avis de réception.

En cas d'échec de cette mise en demeure, et à l'expiration d'un délai de 30 jours, le syndic peut appeler la caution à rembourser les impayés du copropriétaire.

La caution peut ensuite se retourner contre le copropriétaire défaillant pour obtenir le remboursement du paiement.

Informateur spécialisé - Allo Service Public

Service de renseignement administratif par téléphone sur vos droits, vos obligations et les démarches à accomplir.

Les informateurs qui vous répondent appartiennent, selon la question, aux ministères en charge du droit du travail, de l'intérieur, de la justice, du logement et de l'urbanisme ou de la consommation.

Accès : service accessible uniquement via un code d'accès.

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 18h15.

Coût : 0,15 € / minute + prix de l'appel [en savoir plus]

Attention : c'est un service généraliste, qui n'a pas accès aux dossiers personnels des usagers et ne peut donc pas renseigner sur leur état d'avancement.